Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 08:47

C'était le titre que j'ai proposé pour mon nouvel article dans la Russie Info. Il n'a pas été accepté ainsi que quelques phrases - trop personnelles peut-être. A vrai dire, c'est un des textes qui m'ont étés les plus difficiles à écrire : je me suis perdue dans les émotions et dans l'information sur le cinéma russe. Il me semble que les règles du journalisme sont trop seches pour ce genre de sujets.    
Bon, c'est en forgeant qu'on ... comprend qu'on n'est pas forgeron wink

Basés sur les faits réels : 4 premières russes pour le Jour de la Victoire

Pour ceux qui veulent élargir un peu leurs connaissances concernant le cinéma soviétique sur la Deuxième guerre mondiale - une petite liste de films avec les liens vers leurs descriptions. Certains sont disponible sur youtube avec les sous-titres en français ou en anglais.

 

  • Six heures du soir après la guerre (1944)
  • Un ménage agité (1946) - information en anglais : clic
  • Quand passent les cigognes (1954, titre russe : Летят журавли), voir avec les sous-titres anglais : clic
  • Le Destin d'un homme (1956)
  • L'Enfance d'Ivan (1962), voir avec les sous-titres français : clic
  • Le Père du soldat (1964)
  • A la guerre comme à la guerre (1968) - information en anglais : clic
  • Seuls les " vieux " vont au combat (1973) - information en anglais : clic ; voir avec les sous-titres anglais : clic
  • Souvient-toi de ton nom (1974)
  • Les Orphelins (1977, titre russe : Подранки - " les animaux blessés par un chasseur ")
  • 17 moments du printemps (1973), voir avec les sous-titres français : clic
  • Requiem pour un massacre (1985, titre russe : Иди и смотри - Va et regarde), voir avec les sous-titres anglais : clic
  • Un perroquet qui parle yiddish (1990) - je n'ai pas trouvé d'information en français ni en anglais et c'est dommage. Le film parle d'un jeune garçon juif qui part de sa ville natale pour devenir musicien comme sa mère en rêve. La guerre perturbe leurs projets : le jeune homme se retrouve au front. Etant très naïf, il connaît des situations parfois comiques, parfois - tragiques, mais tout ce qu'il veut c'est revenir et retrouver sa maman. Il n'y a rien de plus facile. Et de plus impossible.

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Bonjour Léna, je vous souhaite une agréable journée internationale de la langue russe ! Peut-être l'occasion d'un nouvel article
Répondre
M
Merci Léna pour cet article très intéressant. J'ai consulté les liens, et le père du soldat me plairait à regarder, car on y trouve tout l'attachement sans limite d'un père pour son fils. Va et regarde me fait penser à l'histoire vraie d'Oradour sur Glane. Est-ce que de tels faits se sont réellement produits en Biélorussie ?
Bonne soirée Lena. Le lilas est-il à présent en fleurs ?
Répondre

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact