Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 05:03

Русская версия здесь


Une fois, une compagnie bigarrée s’est assemblée pas loin du Kremlin : les météorites, les fossiles, les ressources minières, les oeuvres d’art, une mine de houille et même un sous-marin de recherche. Chacun a apporté son histoire en constituant ainsi une exposition immense consacrée à ce qui arrivait dans l’espace, sur et sous la Terre.

musee geologique 01
  Musée géologique Vernadski est vers la gauche, La Place rouge est vers la droite.

 

Le Musée géologique est le musée le plus vieux de Moscou : cette année, il a son 255e anniversaire.

musee geologique 01 2 musee geologique 01 3

Les objets de l’exposition sont les meilleures

enseignes. On peut passer sans remarquer

la porte mais on ne peut pas passer

sans remarquer un sous-marin.


Celui qui est dans la photo à côté

s'appelle « Argus ».

Bâti dans les années 70, il a fait pas mal de

découvertes et a presque trouvé l’Atlantide

quand les océanautes ont vu les murs à

une profondeur de 110 mètres. Dommage,

mais l’échantillon du fond pris par « Argus »

a montré que les « bâtiments » avaient

une origine naturelle.

 

Les premiers pas dans le musée apportent tout un paquet de réflexions philosophiques. L’espace, le système solaire, la formation de la Terre – vous tombez dans le monde des processus si globaux que la mondialisation semble un jouet de bébé. Voilà où on commence à estimer le guide qui peut raconter les choses surhumaines en langage humain. J’ai eu de la chance : les collaborateurs du musée ont ce talent.

musee geologique 03

Le plan des plaques litosphèriques. Comme toujours, les frontières sont les zones des conflits

qui produisent plusieurs risques, avant tout sismiques. Les domaines agitées sont marqués

par le noir. Voyez-vous la conclusion ? Oui, seulement en Russie on peut dormir tranquillement.

musee geologique 04 musee geologique 05

Un sismographe – pour mesurer l’activité du sol

et celle des visiteurs du musée.

Sauter pour voir sa réaction

Une cheminée hydrothermale dit

un « fumeur noir ». Il garde encore l'odeur

du soufre bien qu’il ne fume plus. A propos,

à partir de cet été, il est interdit de fumer

dans les lieux publics à Moscou, non seulement

aux musées mais dans les restaurants,

dans les parcs, aux hôtels etc.

 

L’éternité comme elle est – les instants arrêtés. Le doctor Faust peut commencer à envier.

musee geologique 08 2 musee geologique 08

Une libellule avec toutes les nervures des ailes.

On croit à peine que cette empreinte

a 150 millions d’années.

Il y a environ 250 millions d’années,

un cheirotherium y est passé exprès pour

laisser une énigme aux savants : outre

ses empreintes ils n’ont pas d’autres témoignages

de son existence. Au moins pour aujourd’hui.

 

Cette salle est consacrée à Moscou et ses alentours qui étaient, au cours des temps, le fond d’une mer.

musee geologique 06 musee geologique 07

 

Encore quelques mots sur les temps et époques : en gros l’exposition du musée est un grand roman illustré sur la nature que l’homme cherche à comprendre. Le musée, lui aussi constitue un de ses nombreux chapitres.

musee geologique 21

  L’or noir – le pétrole ... A propos de l’or normal : ce n’est pas toujours qu’il reflete la richesse.

Par exemple, en XIXe siècle c’était l’aluminium. Bien qu’il soit le métal le plus répandu de la croûte terrestre, sa forme native n’existe pas et c'est seulement en 1825 que l’homme a appris à le produire. D’abord, le processus était si difficile et cher qu’à l’époque l’aluminium coûtait plus que l’or. On dit qu’à la cour de Napoléon III, les dames les plus brillantes trouvqient les bijoux d'aluminium chics.

musee geologique 25 musee geologique 24
 Une marqueterie en pierre.

 Chouette, n’est-ce pas ?

Calcédonite, rubis. Russie, fin du XIXe siècle.

 

Le Musée géologique est apparu à Moscou au milieu du XVIIIe siècle grâce à l’idée du scientifique Mikhaïl Lomonossov et à la générosité des industriels Demidoff qui ont offert à l’Université d'Etat de Moscou la première collection des minéraux.

musee geologique 14

musee geologique 13 musee geologique 13 2


Les frères Demidoffs – Prokofi, Grigori et Nikita – possédaient des usines minières dans l'Oural et se passionnaient pour les sciences naturelles. Cela explique très bien le caractère de leur don.

musee geologique 15 musee geologique 16

  Les célèbres malachites d’Oural.

La beauté de leurs dessins irréguliers est entourée par les légendes pleines des êtres magiques.

musee geologique 09

La malachite d’Oural est aussi presque une légende maintenant car ses gisements sont fermées

et sa production est terminée. Les joailliers contemporains utilisent essentiellement

la malachite de l'Afrique qu'on reconnaît facilement grâce aux petits cercles réguliers.

 

En bas :
La rhodonite, une autre célébrité d’Oural. Jadis, en Russie on l’appelait le « orlets » en produisant ce nom du mot « oriol » (l’aigle) car, selon la légende, c’est dans les nids de ces oiseaux qu’on a trouvé la pierre pour la première fois.

Aujourd’hui ce n'est pas la peine de déranger les aigles pour voir la rhodonite, il suffit de visiter

la station « Maïakovskaïa » du métro moscovite.

musee geologique 18 musee geologique 17

 

Très vite les autres Russes aisées et influentes se sont mises au pas des Demidoffs ce qui a donné au musée plus qu’une importance scientifique. En regardant son exposition on peut en quelque sens suivre l’histoire russe.

musee geologique 10

Voici un exemple – le don de Lidia Prokhorova. La fille d’un industriel prospère et

la femme d’un autre, encore plus riche, elle adorait la minéralogie, participait

aux expéditions scientifiques, cultivait sa connaissance avec les savants.

En 1918, la famille Prokhorov a essayé de quitter la Russie mais a été arrêtée. Sous

les yeux de Lidia son mari et son fils aîné ont été fusillés. Elle est revenue à Moscou avec

ses enfants cadets. Son destin ultérieur est inconnu mais son arrière-petit-fils,

si je ne me trompe pas, habite la ville jusqu’à nos jours.

 

En dépit de son âge vénérable le Musée géologique est bien interactif. Pendant une visite guidée on vous recommandera presque à chaque pas : touchez, sentez l’odeur ... goûtez !

musee geologique 19 musee geologique 12

A goûter : un kern de sel apporté de la région

de Donbasse. Son diamètre est 80 sentimétres,

son hauteur – 1.2 mètre. Pour le moment.

 A frotter : le cuivre. Initialement, c’est pour

son élaboration qu’on extrait la malachite.

Selon la tradition du musée, cet objet d'exposition

peut accomplir les voeux si on le touche.


Ne dites pas que ce sont les contes pour les enfants. Les adultes suivent les recommandations du guide très volontiers. En effet, ce n’est pas chaque jour qu’on peut toucher un météorite, par exemple. En ce qui concerne les enfants, le musée leur propose une méthode individualisée : on les met à une houillère. Les plus curieux peuvent continuer les aventures dans les ateliers créatifs ou en participant au club des jeunes géologues.

musee_geologique_26.JPG musee geologique 20

La houillère « Academique » n’est pas une vraie

mine, bien sûr. Pourtant elle donne l’idée

sur les travaux souterrains et sur l’histoire

de l’industrie de la mine.

 

Je ne sais pas si cette houillère

 est capable d’augmenter le prestige du métier

des mineurs mais sans aucun doute

c’est efficace pour augmenter

la popularité du musée.

  Photo du site web du musée.

« A l’école, les enfants apprennent tout pas à

pas et n'ont pas d'image complète

de l'architecture de la Terre. Au musée

leurs connaissances se mettent ensemble

comme un puzzle, - dit mon guide. -

En Russie, on suit maintenant le système

américain d’éducation, on fait la formation

pointue. Mais les grandes découvertes

naissent à la charnière des sciences et pour

ça on a besoin d'une image plus universelle. »

Photo du site web du musée.

 

Les traditions du mécénat fondées au XVIIIe siècle vivent au musée jusqu’à nos jours. Cette salle présente la collection offerte par Sergueï Mironov, député de la Douma d’Etat et un des adversaires de Vladimir Poutin lors de l'élection présidentielle de 2012.

musee geologique 11

musee geologique 22 musee geologique 23
Une dent de mammouth. Les topazes.

 

Il semble que rien de ce qui est humain n'est étranger aux hommes politiques - ni la passion de collectionnement, ni le sens esthétique ! On peut le trouver paradoxale : l’amour pour le non-vivant nous fait vivants. Pourtant, il y a 100 ans, Vladimir Vernadski a exprimé la même idée en considérant la Terre pour un être unique. Le Musée porte le nom de ce savant, c’est pourquoi peut-être le lien entre l’organique et le non-organique devient ici évident.

 

Information pratique

 

Ce que les touristes vont apprecier :

  •  le Musée géologique se trouve à trois ... d’accord, à cinq pas de la Place rouge
  •  il y a un guide francophone
  •  il y a où se réposer pendant la visite
  •  le petit restaurant du musée est un edroit tranquille et sympathique

 

Le musée est ouvert chaque jour excepté le lundi.

Horaire :

du mardi au vendredi de 11h00 à 19h00

le samedi et le dimanche de 12h00 à 19h00

la caisse travaille jusqu’à 18h00

 

Tarifs (valables pour le 2014)

1 euro = environ 48 roubles

Adultes :

exposition principale – 250 roubles/5.2 euros

la mine de houille – 300 roubles/6.2 euros

Enfant de 7 à 17 ans – 150 roubles/environ 3 euros

Photo – 50 roubles/environ 3 euros

Visite guidée en français (pour 15 personnes maximum) – 4000 roubles/environ 83 euros par groupe

 

Adresse :

11, bât. 11, rue Mokhovaya (Моховая улица, дом 11, строение 11), près des stations du métro « Okhotny riad » et « Bibliohthéque Lénine »

Pour trouver sur le plan : clic

 

Site web (en russe) : clic

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'histoire
commenter cet article

commentaires

Marie 20/08/2014 08:39

On souhaite seulement une bonne fête et une agréable journée à la personne qui porte le prénom du calendrier. Pour la personne, c'es l'occasion de recevoir des appels téléphoniques d'amis et des
messages affectueux des collègues. Si la personne dont c'est la fête le souhaite (mais cela n'a rien d'obligatoire) elle peut organiser un léger goûter pour ses collègues (juste du café et une
brioche à partager), mais elle ne reçoit pas de cadeaux.

La Plume de loin 02/09/2014 06:32



Avant la révolution, on a eu une tradition pareille mais à cette époque c'était presque la même chose que l'anniversaire. Il y avait quand même une coutume selon laquelle la personne de la fête
offrait les morceaux d'un grand pirogue au sarrasine à ses proches et ses amis )) Cela devait lui apporter la richesse et la bonne santé ))
Bonne journée à vous !



Marie 18/08/2014 08:52

Aujourd'hui, nous fétons les personnes prénommées Hélène. Alors bonne fête !

La Plume de loin 19/08/2014 19:36



Merci, c'est si gentil ! ))
Et les personnes qui ont la fête de leur prènom, qu'est-ce qu'elles font de leur part en ce cas ? Chez nous, il y a aussi cette coutume, je me demande la différence ))


 



alouette 17/08/2014 16:07

Dommage que Moscou soit si loin, j'aurais aimé visiter ce musée, merci pour la visite virtuelle :-)

La Plume de loin 19/08/2014 19:33



Merci pour le commentaire, chère Allouette ! J'espère qu'un jour, peut-être, tu pourras faire une visite réelle à Moscou !



Le Terminal A. 12/08/2014 11:12

Quand je demandais si la Place Rouge fait de l'ombre à ce musée, cela voulait dire : est-ce que la Place Rouge (attraction touristique majeure à Moscou) n'attire pas, du coup, tous/trop les
visiteurs, au détriment du musée dont tu parles ?
Faire de l'ombre, c'est en quelque sorte nuire à quelque chose ou à quelqu'un.

La Plume de loin 19/08/2014 19:27



Ah ! merci, je comprends )) Je pense que c'est le manque du temps qui est le problème principal. Moscou est une grande ville dont les curiosités ne se trouvent pas toutes en même endroit, donc
les touristes sont toujours obligés à choisir ce qu'ils peuvent voir.



Christian 12/08/2014 09:14

Il est souvent difficile de se comprendre !
La vision russe ne donnait pas une vision retrecie du monde au contraire en considerant le tout dans sa complexite.
C'est au contraire cette vision qui consiste a ne considerer que les elements sans ;es relier entre eux qui donne une vision retrecie. J'ai souvent signale sur mon blog l'hyperspecialisation des
americains dans tous les domaines et leur incapacite a considerer les choses comme reliees...

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact