Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 16:16

Articles sur le même sujet : cilc

 

L’adresse 3, Place rouge est l'une des plus luxueuses pour Moscou. Pourtant, il ne s'agit pas d'un service présidentiel, seulement d'une cantine aux prix convenables. cantine № 57 Elle s’appelle « Cantine № 57 » et se trouve au 3ème étage du GUM (voir le plan : clic, on sous-entend que la Place rouge se trouve sous le schéma). Non, je ne sais pas ce qui est arrivé avec les 56 précédentes, mais il me semble que celle-ci existait à cette place depuis les années 60. Seulement, à l’époque de la Perestroika, il y avait une pause : le local était occupé par un magasin. 

Puis on y a reconstruit la Cantine avec l’intérieur « à l'époque Khrustcheuv ».

Moscou, Place rouge, Cantine № 57

Les nappes bordeaux avec de blanches toiles cirées, les chariots pour transporter la vaisselle sale, les affiches allègres sur les murs, les verres à facettes avec du kéfir et de la smétana sur la vitrine – ils donnent l’image de la restauration publique en URSS mais sans ses défauts typiques. 

cantine № 57 03 cantine № 57 07

 « Pour le bien du monde entier prends un verre

de kéfir !» - j’adore cette pub diététique.

Kéfir/riajenka (lait fermenté) –

35 roubles/0,8 euro pour 200/220 g 

 

Les queues apparaissent encore, peut-être, à l’heure du déjeuner mais l’odeur prononcée de chou et l’impolitesse des agents de service n’existent plus. Il faut prendre un plateau pour y mettre les plats choisis, mais ce n’est pas, bien sûr, soviétique, on nous l'a raconté il n'y a pas longtemps. Les plats proposés sont préparés selon les recettes du « Livre sur le repas bon et sain », ce best-celler culinaire de l’époque soviétique.

cantine № 57 05
 Les salaisons, à vos rangs !

 

Les prix, sans être proches de l'idéal communiste, sont quand même moins hauts que dans les restaurants voisins. Jetons un coup d’oeil dans le menu (à propos: il n'y a pas de version française mais une anglaise du moins). 

Moscou, GUM, Cantine № 57

On offre par exemple :

kashas – 40 roubles/un peu moins d’un euro pour 250 g

blinis – 55 roubles/1,3 euro (à la viande ou au fromage blanc) ou 45 roubles/un euro (aux pommes)

hareng sous manteau – 60 roubles/environ 1,4 euro, 130 g

salades – entre 50 roubles/1,2 euro et 75 roubles/1,7 euro  (« Olivier »), 120–130 g

boulettes à la Pojarsky – 110 roubles/2,5 euros, 90 g

foie à la Stroganov – 120 roubles/2,8 euros, 120 g

pirojkis divers – 25 roubles/0,6 euros, 60 g

Moscou, GUM, Cantine № 57 06

Potages – 70 roubles/1,6 euro pour 200 g. L'assortiment change chaque jour. A cette roulette de soupe vous pouvez gagner, selon l’horaire, soit le « chtchi de marchand », soit le «rassolnik de Leningrad», soit le bortsch etc. 

Moscou, GUM, Cantine № 57La liste de desserts soviétiques inclut entre autre :

gâteau « Pomme de terre » – 55 roubles/environ 1,2 euros pour 60 g

gâteau « Prague » – 80 roubles/1,8 euros pour 110 g

gâteau « Lait des oiseaux » – 90 roubles/environ 2 euros pour 80 g

kisel – 35 roubles/0,8 euros pour 220 g

 

Pour ceux qui veulent manger «  à la soviétique  », voilà l'horaire de l'entreprise :

chaque jour de 10.00 jusqu'à 22.00.

 

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans manger à Moscou
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact