Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 07:14

Cette semaine ma mère a eu son anniversaire et comme toujours nous en avons fêté par toute la famille.
C’est pas vrai que chaque fête les Russes boivent beaucoup. Mais c’est vrai que nous mangeons beaucoup et le repas de fête doit toujours être riche, c’est la tradition.
Malgré cela beaucoup de gens jeunes ne savent pas faire bien la cuisine et préfèrent à acheter les plats prêts ou à fêter au restaurant. Surtout au restaurants japonais et mexicains qui sont populaires maintenant parmi des Moscovites.
  C’est pas mal, je pense. Mais pour moi il n’existe pas un plat plus convenable pour fêtes familiales que des piroguis (ou pierogi? je ne sais pas l'orthographe francaise de ce mot russe). Et il n’existe pas des piroguis plus goûteuxs que ceux de ma mère.


Se sont des gâteaux ou, peut être, il faut dire "des pâtés" avec des farces diverses: avec de pâte de viande ou avec de choux, de riz et œufs durs ou des pommes. C’est un plat très russe et très copieux. Selon une version étymologique le mot “пирог” (pirogue) provient de “пир” (“pir” – “le festin”). Et comme j’ai dit les festins russes c’est avant tout un bon repas.

 

Il y a beaucoup de variétés des piroguis:

Kulebjaka (кулебяка) – un pâté allongé, une "bûche" avec beaucoup de farce. 

Rasstegaj (расстегай) – un  pâté qui ont une coupe dans sa couverture de pâte, comme s’il s’est  se déboutonné à cause de la chaleur du four. Son nom provient de verbe se déboutonner – расстегнуться (rasstegnutsja).

Nakrepok (накрепок) – sa farce c’est la bouillie sur laquelle se trouvent des tranches de saumons qui la fixent. L’étymologie de ce nom est claire: “fixer” en russe c’est “krepit” (“крепить”), “à” et “dessus” – c'est la préposition “na” (“на”). Voilà “nakrepok” – quelque chose qui est fixé de par-dessus. 

Kurnik (курник) – un pâté avec la poule (ou avec de viande d’autres volailles). Anciennement c’était un plat de mariage, un cadeau pour la fiancée, un symbole de richesse et de fécondité. Mais aujourd’hui c’est simplement un plat très goûteux.

 

Pour des fêtes nous faisons aussi des pluchki (плюшки) – les petites brioches sucrées. D'habitude elles sont plates – ploskij (плоский), splustchennij (сплющенный), c’est pourquoi “pluchki”, un “pluchka”.

Un fait curieux: beaucoup de Russes appellent l’arobase “pluchka” parce que cette brioche rappelle ce symbole par sa forme.
Mais d'habitude nous disons "sobachka" (собачка - petit chien) s'il faut dénommer @.

 

 


Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans cuisine russe
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact