Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 08:34

Eh bien, le théâtre de Dourasov... La passion théâtrale était à la mode parmi les nobles russes de XVIIIe siècle. J’ai déjà décrit un peu l’histoire du comte Shérémétev et de sa femme qui était l’actrice-serve de son théâtre. Le comte Shérémétev possédait la plus grande et la plus célèbre troupe de Russie mais le théâtre de Dourasov disposait le plus beau décor selon les contemporains. Il y avait des édifices bâtis spécialement pour le théâtre, pour les logements des acteurs et pour l’école théâtrale. Deux fois par semaine on donnait les spectacles. La troupe de ce théâtre comptait presque cent personnes qui étaient les serfs mais qui étaient aussi les acteurs professionnels. Par la suite certains d’eux avaient reçu la liberté et entré au service dans les théâtres d'État.

Maintenant il y a une petite exposition à Lublino qui est consacrée au théâtre de cette époque-là. Elle présente le décor et des modèles des mécanismes de la scène de XVIIIe siècle.

Comme j’ai déjà écrit, Dourasov planifiait utiliser son manoir Lublino pour les grandes fêtes en plain air, c'est pourquoi l’édifice de la maison (ou du “palais” – c’est plus correct) n’était pas très grand. Le rez-de-chaussée se compose de trois salles de parade. La salle centrale ou la salle ronde était déstinée aux banquets.

La salle rose ou la salle avec les colonnes - c'était le salon avec les murs roses. 

La salle en marbre qui était la plus riche et grande, était la salle des bals

Les trois salles étaient décorées par la grisaille et la peinture de leurs plafonds était faite par le peintre italien Domenico Scotti.
Le deuxième étage était occupé par les pièces de séjour et par les locaux de service. Dans le troisième il y a un belvédère et quatre petites pièces dont les fenêtres présentaient et présentent jusqu’au nos jours les belles vues d’étang et du jardin.

Les photos de l’intérieur de la maison vous pouvez trouver ici. Je n’ai pas fait les miennes parce que c’est interdit.

Dourasov était un maître très cordial, il donnait les bals et les raouts à pleines mains. Et ses dîners priés étaient connus comme les plus chic et les plus démocratiques à Moscou: en été la table dans le jardin était toujours mise pour 30 personnes et le riche excentrique pouvait inviter en même temps un noble et un étudiant pauvre et les attabler un à côté d'autre. Les plats étaient raffinés mais en écoutant un compliment à l’art de ses cuisiniers Dourasov disait chaque fois: “Mais je vous en prie, ce n’est qu'un bibelot!” La modestie? Je ne sais pas, peut-être un peu du snobisme. :) Mais Dourasov était attentif et généreux et s’il remarquait que tel ou tel vin plaisait à un de ses visiteurs il ordonnait toujours de mettre quelques bouteilles de cette sorte au carrosse de cette personne.

Il faut encore dire que le grand et beaux jardin du Lublino était ouvert pour le public et les gens de tous les états y faisaient leurs petits ou grands pique-niques avec beaucoup de plaisir.

Dourasov est mort en juin 1818 à cause de la septicémie. Ses contemporains disaient: “Il était un bon homme. Toute la ville regrette de sa mort”.

Il n’était pas marié et il n’avait pas des héritiers. Qui était devenu le propriétaire de Lublino? Je vous le raconterai la fois prochaine!

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans les monuments
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact