Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 13:53

On a les kilomètres pour la longueur, les kilogrammes pour le poids, on mesure la valeur en or et la pauvreté - en rats d’église. Quel étalon a-t-on pour la simplicité ?

 

En Russie c’est la rave étuvée. Je ne blague pas ! A propos de ce qui est très facile à réaliser on dit que c’est « plus simple qu’une rave étuvée ». Ce dicton est tout ce qui est resté de l'époque où cette plante a presque régné dans la cuisine russe.

 

Cuisine russe : le goût de la simplicité

Jusqu’au milieu de XIXe siècle, la rave occupait une place remarquable sur la table russe. On en préparait le chtchi, les pirogues, même le kvas. Un livre culinaire de 1795 mentionne les recettes plus compliqués : outre le ragoût et la fricassée, il y a la rave aux harengs, au vin, à la sauce blanche.

 

Certainement la rave étuvée a été le plus simple dans le nombre : il fallait seulement éplucher le tubercule, le couper en morceaux et les mettre au four pour environs 30 minutes. Puis on peut les goûter avec n’importe quel accompagnement, de la crème fraîche et du beurre clarifié jusqu'au miel ou à la confiture.

 

 

Cuisine russe : le goût de la simplicité

Jadis, selon les chroniques, on cultivait la rave partout en Russie (même sur les îles Solovki !). On l’appelait « le second pain » mais un jour Pierre le Grand est revenu de Hollande avec un sac de pommes de terre. Dès ce moment-là la rave a commencé à perdre sa puissance. Vers le XXe siècle elle a presque quitté le menu habituel des Russes. Maintenant c’est plutôt un exotisme, au moins pour Moscou, bien que cette année la rave soit apparue en quantité dans les magasins. Est-ce une conséquence des sanctions qui ont ouvert le marché moscovite aux produits régionaux ? Je ne sais pas. En tout cas j’avoue d’avoir achetée et étuvée la rave pour la première fois dans ma vie.

 

 Bonjour, le goût de la simplicité ! :)     

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans cuisine russe
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact