Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 14:26

autres articles sur les fêtes russes : clic

 

Dès l’époque médiévale, en Russie il y avait une tradition : pendant la semaine après Pâques tout le monde pouvait monter aux clochers pour carillonner.

C’est pour que les croyants puissent sonner personnellement aux portes célestes - explique la version orthodoxe. Les sceptiques supposent que c’est à cause des carillonneurs qui ne voulaient pas travailler pendant la fête et laissaient les clochers sans surveillance. Quant au public, il ne se posait pas des questions et tout simplement profitait de l’occasion pour s’amuser.

La fête carillonnée a été interrompue par les bolsheviks mais restituée dans les années 90 et actuellement même les athées et les étrangers peuvent réaliser ce droit sonore non écrit.

Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant

Envie de faire tinter ?

 

A Moscou c’est tout à fait possible mais pas dans tous les clochers. L’Ivan le Grand du Kremlin, logiquement, reste fermé pour raison de sécurité des visiteurs mais aussi celle des cloches historiques dont la plus ancienne – Ours – date du XVIe. La seule cloche du Kremlin qui reste disponible aux touristes est le Tzar des cloches, en russe Tsar Kolokol – mais elle ne peut pas parler.

Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant

Ce monstre de 202 tonnes a été produit en 1735 par ordre de la tsarine Anna Ire. La cloche devait se retrouver au clocher de l’Ivan le Grand mais, en 1737, lors d'un incendie, elle a tombé dans la fosse de coulée et perdu un bon morceau de 11,5 tonnes. Depuis lors, elle se trouve à côté du campanile et reste disponible pour les sessions photo touristiques chaque jour excepté jeudi où le Kremlin est fermé pour le public.

Photos de la Cloche prises du site web des Musées du Kremlin

 

Quant aux autres églises et cathédrales moscovites, nous y trouvons « un schisme » : certaines ouvrent leurs clochers où les carillonneurs apprennent au public à sonner, les autres ne le font pas pour les raisons diverses, les troisièmes changent chaque année leur attitude envers la tradition. Quand même il y a au moins un endroit où on la respecte toujours : le monastère Danilov.

Si vous êtes à Moscou pour la Semaine sainte de 2017, vous pouvez vous y essayer en tant que carillonneurs. Selon l’annonce, il est possible à le faire Mardi saint (cette fois, le 18 avril) et Vendredi saint (21 avril) à partir de 18h45.

L’adresse : 22, rue Danilovski Val (station du métro « Toulskaya »/«Тульская»).

Sur le plan : clic

Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant

Les bruits de cloche

 

Même sans être en Russie tout le monde peut ou produit déjà les bruits de cloche, bon gré mal gré. Surtout les médias le font, évidemment dans un autre sens que les carillonneurs.

J’explique. En russe « couler » ou, la version pleine, « couler une cloche » dit « répandre des bruits ». L’expression est le reste d’une autre tradition amusante et typiquement moscovite. Jadis, avant se mettre à couler une cloche, les saintiers faisaient courir des bruits, en étant sûrs que plus ceux-ci se propageraient plus la cloche serait bonne et sonore. Il y avait même les professionnels qui savaient inventer ces histoires et les diffuser de la capitale aux provinces.

Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant
Moscou pascale : une ville sonnant

Parfois les effets de ces « bruits de cloche » dérangeaient la police et elle forçait les saintiers à s'engager à ne pas les produire mais en vain. C'est seulement au XVIIIe, l’apparition de la presse périodique a mis un terme à cette coutume. Pourtant, en 1878, la commission pour la construction de la cathédrale du Christ-Sauveur a ... lancé une rumeur lors de la production de la cloche la plus grande de l’édifice. On a raconté qu’un certain baron, membre de la commission, « est dans un état intéressant ». Selon les mémoires toute la capitale en a parlé et la cloche a réussi.

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact