Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 09:53

Les horizons deviennent privés et verticaux ...

Il y a un rythme peut-être mais juste pour les poètes. Les autres, surtout les jeunes, n’y trouvent qu’une allusion aux écrans des smartphones – et ils auront raison.

Nous sommes habitués à voir la réalité encadrée, presque privatisée, à la faire bouger par un frôlement de doigt et à la consommer courant du bas en haut. Cette perception verticale du monde est notre manière d’apprendre et non seulement le présent mais aussi le passé.

Au moins, c’est pour ce but que la vision verticale est utilisée dans une série documentaire intitulée 1968.DIGITAL (le site web en français : clic).

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

Le projet russo-franco-américain prétend à expliquer comment cette année-là a changé le monde. Pourtant l’objectif droit des auteurs est de créer « la première série tournée spécialement pour les téléphones portables ». Il s'agit du format qui est tout vertical mais aussi du rôle principal réservé aux gadgets qui connectent le spectateur et l'histoire. Les évènement de 1968 sont racontés comme si on les voyait sur les écrans des smartphones appartenant aux personnages.

On voit les manifestations « likées » par Jean-Luc Godard et Gabriel García Márquez, les pétitions de Change.org signées par Luis Buñuel et Yves Montand, on suit le dernier vol de Youri Gagarin via Flightradar et lit leurs textos dans WhatsApp et Twitter.

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

Les deux tweets

@New York Times  FBI : les communistes mettent le mouvement Black Power dans leurs jeux. Aujourd’hui, Edgar Hoover a dénoncé que le mouvement convenait idéalement aux communistes américains pour attiser les conflits raciaux.

@Stokely Carmichael  Oui, bien sûr, nous sommes les guerriers dirigés par le Kremlin. Je vous en prie.

 

Comme s'il y avait les smartphones en 1968, le spectateur peut jeter un coup d’oeil par-dessus de l’épaule de Martin Luther King ou Mick Jagger pour voir leur réalité personnelle, leur horizon vertical. On envisage 50 séries et chacune raconte l’histoire d’une personnalité dont les actions ont bouleversé le monde. Pour le moment il y en a quatre qui sont disponibles en ligne et de plus en trois langues y compris français. Le film le plus récent est consacré à François Truffaut. (Dommage, il ne dit rien sur la carrière de Claude Jade qui entre autre a joué dans les films soviétiques.)

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL
capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

capture d'écran du site web 1968.DIGITAL

Les courts documentaires verticaux portionnent le passé, théoriquement il devient plus compréhensible et en tout cas plus privé car on s'en retrouve tête à tête - ce n'est pas une salle de cinéma. Le smartphone encadre, quoi !

Peut-être cela augmente aussi la consommation de l'histoire – de temps en temps les vidéos ressemblent trop à la publicité. Publicité de quoi ? Je ne sais pas. Et pourtant les parallèles sont possibles même là où tout est vertical. Le monde est en changement comme en 1968, l’homme et l’Etat reéclaircissent leurs relations.

Lundi, à Moscou, de 7 à 12 milles personnes ont manifesté contre la censure dans Internet et l’interdiction du messenger Telegram dont le signe est aussi présente sur les écrans imaginaires du projet. Et sur les écrans réels – c’est à dire dans la réalité privée, la vie privée de ceux qui utilisent les smartphones. La verticale du pouvoir contre la vision verticale ?

 

En tout cas voici le lien pour regarder la série en français : clic

Sinon, Libération qui en est un partenaire publie les vidéos sur son compte de FB : clic

Repost0

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact