Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 14:15

Partie I: clic

Partie II: clic

 

Continuons-nous notre visite à l'espace culturel dans le piédestal de l’Ouvrier et la Kolkhozienne ?

Après avoir regardé les décorations soviétiques de Noel, je me suis dirigée vers la salle suivante. Surprise! Là les objets exposés n'avaient aucune liaison avec l’URSS, c'était clair au premier coup d'oeil. Alors, à quoi est consacrée cette exposition ? 

campagne de Russie 1812 01 campagne de Russie 1812 02

 

J'ai trouvé la réponse en voyant cette image : 

campagne de Russie 1812 03

 tableau d'un auteur inconnu "l'Incendie de Moscou"

dans le cadre avec l'horloge mécanique,

dernier tiers du XIXe siècle

 

Sans aucune doute elle présente l’incendie qui a détruit Moscou en 1812, alors, il s'agit de l'envahissement de l'armée de Napoléon I. Nous sommes en 2012, donc, c'est le bicentenaire!

exposition sur la campagne de Russie de 1812
Cette année presque tous les musées à Moscou offrent une exposition consacrée à la guerre de 1812: tenues russes et françaises, armes, objets de la vie quotidiennes des soldats et officiers, portraits et décorations.

campagne de Russie 1812 16 campagne de Russie 1812 17
casques et arme à feu russes du XIXe siècle

soucoupe avec l'image

de la bataille près de la ville de Leipzig,

Saxe, 1814

campagne de Russie 1812 12

 assiette décorative "La bataille du Piave",

Paris, la fabrique Dagoty, première moitié du XIXe siècle 


Les Russes apprennent à l’école l’histoire de cette guerre, la bataille de Borodino et que Napoléon, en s’arrêtant sur le Mont Poklonnaïa, attendait en vain la clé de Moscou. Il ne savait pas que la ville avait été abandonnée par ses habitants et que le jour suivant elle serait brûlée, par ordre de son propre gouverneur, le comte Rostoptchine.

campagne de Russie 1812 07 campagne de Russie 1812 05
campagne de Russie 1812 08 campagne de Russie 1812 09
 casque d'un grenadier russe  décorations militaires russes

 

Depuis des siècles Moscou était une ville en bois et les incendies étaient un cataclysme typiquement moscovite. Très souvent une petite étincelle devenait une grande tragédie : à l’aide du vent le feu se levait comme une vague géante, couvrait les quartiers entiers, l'un après l'autre, et mangeait tout, jusqu’au dernier rondin.  

campagne de Russie 1812 04
"L'empereur Napoléon", porcelaine, Allemagne, les années 30 du XXe siècle

 

En 1812 Napoléon a vu ce spectacle flamboyant de la destruction de Moscou. Ses mots notés par son aide de camp, général de Ségur, sont maintenant cités dans beaucoup d'articles historiques : « Quelle résolution extraordinaire ! quels hommes ! ce sont des Scythes » .

campagne de Russie 1812 10 

Ils n’étaient pas Scythes ni Barbares, ces hommes, simplement ils n’avaient pas le choix. Celui qui a fait brûler la ville comprenait très bien les conséquences et entre autre qu'après l’incendie, l’envahisseur n’aurait plus ni logements ni provision. 

campagne de Russie 1812 11 campagne de Russie 1812 14

 êtui et verre de camp

avec un monogramme de Napoléon,

France, permier quart du XXe siècle

 coupe portante l'inscription :

"Prise de Paris, 19 mars 1814" 

 

Le feu a pris l’Empereur au dépourvu et lui a fait abandonner le Kremlin entouré des vagues du feu selon le comte de Ségur.

campagne de Russie 1812 13

 plateau avec les portraits de Napoléon et ses parents,

Allemagne, fin du XIXe siècle 

 

A propos... l’histoire aime les jeux d'esprit : après la guerre, la fille du gouverneur de Moscou Rostoptchine s’est mariée avec le neveu de ce comte de Ségur. Après quelque temps elle est devenue une femme de lettres très connue en France. Bien que ses contes et romans aient été réédités en France plusieurs fois, la comtesse de Ségur n'est pas du tout connue en Russie. Voilà un bon sujet pour une exposition liée avec les événements de 1812 !

campagne de Russie 1812 15

giberne (boite à cartouches) d'un officier français,

première moitié du XIXe siècle 

 

Quant à l’Ouvrier et la Kolkhozienne, ils n’y sont vraiment pour rien. Dans cette histoire ils ne sont que des « bailleurs » du local, mais dans ce centre culturel il y a encore une exposition dont ils sont les personnages principaux. Je vous propose de la visiter en regardant les photos: clic l'Ouvrier et la Kolkhozienne

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'histoire
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact