Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 05:29

Est-ce qu’il vous est venue la pensée que les objets avaient leurs propres caractères comme les gens ? Par exemple, les lunettes jouent à cache-cache avec leurs propriétaires. Les clés sont terriblement distraites et se perdent indéfiniment. Et le thé – il a un goût pour voyager. De plus il engage les gens dans ses aventures.

Au XVIIIe siècle, le thé a eu l’envie de s’installer en France – et grâce aux coupages de frères Mariage, il est devenu un vrai Parisien.

Moscou, vitrine du salon « Le voyage du thé »Il a été présenté au tzar russe comme le thé français. Peut-être il voulait rester à Saint-Petersbourg mais la révolution de 1917 l’a empêché.

Un siècle plus tard, le thé français « Mariage Frères » a décidé de revenir en Russie – et aussi avec l’aide de gens qu’il avait ensorcelés. Permettez-moi de vous les présenter : Anna et Daniil, qui ont ouvert pour la marque « Mariage Frères » leur salon « Le voyage du thé ».

Moscou, salon « Le voyage du thé »

Pourquoi c’est le thé que vous avez décidé d’apporter de Paris à Moscou ?

Anna : C'était bien dommage que ce thé existe là mais pas ici ! Ma famille visitait souvent la France et nos amis français nous faisaient découvrir certains « trucs » inconnus pour les touristes. Un de ces trucs est le thé « Mariage Frères ». Nous l’apportions à Moscou dans nos valises car ici on ne pouvait pas l’acheter. Puis, quelques années plus tard, quand Daniil et moi nous nous sommes mariés, nous étions à Paris et j’ai amené Daniil au salon du thé « Mariage Frères »...

Daniil: Il m’a fait une impression phénoménale – les manières des employés, la combinaison des odeurs, le décor intérieur, les vitrines..! A Moscou la niche de tels salons de thé est presque vide, et nous avons décidé de créer quelque chose de pareil dans notre ville.

Moscou, salon « Le voyage du thé » Moscou, salon « Le voyage du thé »

Comme Anna est peintre et designer d'intérieur elle a fait la décoration du salon elle-même.

 

Mais il y a plein de salons de thé orientaux.

Daniil : Oui, mais c’est une autre philosophie : une longue cérémonie, une méditation... Et nous voulions créer un lieu où les gens pourraient acheter du thé français ou le prendre dans l’ambiance d’un café parisien.

 

Comment les Russes s’imaginent le thé français ?

Anna: Au début, quand nous avons ouvert notre café, on nous disait : « C’est comment « un thé français » ? Le thé ne pousse pas en France ! » Pendant une demi-année nous expliquions presque chaque jour qu’il s’agissait de coupages uniques. Puis les gens qui avaient acheté du thé ont commencé à revenir ! Même les plus sceptiques ! Car le thé est vraiment très bon.Moscou, salon

Quel thé préfère-t-on à Moscou ?

Daniil: Au début nous avions pensé que c’était le thé noir mais puis on a constaté qu'environ 60 % aimaient le thé vert. En outre aux veilles de grandes fêtes, comme le Nouvel An, toutes les sortes se vendent bien car il y a beaucoup de commandes corporatives*.

 

Pourquoi les commandes corporatives ?

Daniil : Parce que le thé est un excellent cadeau. Offrir des vins – cela ne va pas pour tout le monde ; offrir des barres d’or – c’est indécent (il rit). Le bon thé – c’est toujours agréable, admissible et joli. 

Moscou, salon « Le voyage du thé »

*Ces cadeaux dits « corporatifs » sont très répandus maintenant parmi des entreprises en Russie.

Entre autre cette pratique aide les maisons européennes se retrouver sur le sol russe.   

Par exemple, il n’y a pas longtemps, les représentants russes de la maison « Louis Vuitton » essayaient à trouver un fournisseur des cadeaux corporatifs en Russie. Ils ont trouvé le salon d’Anna et Daniil et ont décidé le présenter à leurs chefs français. Ils ont même fait la retraduction des descriptions russifiées du thé pour les envoyer en France. Là on s'est rappelé que les deux entreprises avaient déjà travaillé ensemble aux années 80 et ont créé une série exclusive des thés. Il y avait même des boîtes de « Mariage Frères » avec le marquage « Pour Louis Vuitton ». Maintenant les maisons se sont retrouvées en Russie.

 

Dans votre cite vous avez indiqué le service traiteur du thé – qu’est-ce que c’est?

Anna: Parfois les grandes consortiums mettent dans le programme de leurs fêtes corporatives la cérémonie du thé – en style européen. On s’est adressé à nous une fois, encore une fois et nous avons compris qu’il y avait la demande. Nous avons commencé de proposer l’organisation de ces cérémonies du thé. Une fois nous l’avons fait pour des entreprises pétrolières...

Daniil : C’était quelque chose ! Une fois par an plusieurs entreprises louent un espace pour une nuit et y organisent leur fête. Ils nous ont dit : « Nous voudrions réproduire votre salon du thé pour une soirée dans un autre lieu ».

 

C’est comment – « réproduire »?

Daniil: Sur les toits de plusieurs immeubles moscovites ils ont arrangé un espace avec une scène énorme pour les artistes. Pour nous, ils ont construit une maisonnette, et nous y avons simplement déménagé pour quelques heures avec une moitié de notre assortiment. Toute la nuit ils ont fait la fête et au matin les travailleurs ont tout démonté.

Anna : En 3 heures tout a disparu, comme s’il n’y avait jamais rien eu!

Daniil : J’avoue qu’après avoir été plongé dans ce monde j’ai compris que le pétrole – c’est bon... quand on l’a.

Anna : De plus, nous avons compris que le thé est demandé. 

 

Et les samovares ? Est-ce qu’en Russie on achète des samovares français ?

Moscou, salon « Le voyage du thé » Moscou, salon « Le voyage du thé »

Cette théière et ce samovar en verre ont été faits en France.

 

Daniil: Quand nous avons fait notre première commande, nous en avons demandé deux. Christophe, le représentant de « Mariage Frères », nous a dit : «Prenez-en un, car ils coûtent très cher ». Mais nous en avons pris deux et nous les avons vendus en un mois et demi ». J’ai téléphoné à Christophe  pour en commander encore trois. Il a dit : « D’accord mais c’est tout ce que nous avons ».

 

Combien ils coûtent ?

Anna : 75 000 roubles (environ 1900 euros). En un mois et demi, nous avons réappelé Christophe et dit que nous avions besoin de samovars. «Quoi ? De nouveau ? Nous n’en avons plus !» - a dit il. Nous avons eu à attendre jusqu'à ce qu'on ait soufflé les nouveaux ». Et Christophe, il était tout à fait frappé. A vrai dire, je ne sais pas qu'est-ce qui doit arriver avec un Français pour lui faire acheter un samovar à un tel prix...

Daniil : Il doit devenir citoyen de la Russie. (Il rit.) Peut-être Depardieu nous visite bientôt ?

 

Soyons serieux, est-ce que les étrangers viennent à votre salon ?

Daniil : Oui, bien sûr. Par exemple, il n’y a pas longtemps un employé de l’ambassade du Japon est venu et a acheté du thé. Le jour suivant il est revenu et a dit : « Il me semble que vous avez oublié de me donner une boîte du thé... » Bon, qui sait... nous lui avons donné une autre – il est mieux de rester sans une boite que sans la réputation. Mais il est apparu le jour d’après : « Pardon, je me suis trompé : ma femme a pris la boîte du paquet et je ne le savais pas... » Il nous a rendu le trop et de plus il nous a offert du thé japonais de sa collection. Entre autre, il nous a dit que le «Mariage Frères» est très respecté au Japon. Il y a 7 ou 8 salons de la marque.

Moscou, salon « Le voyage du thé » Moscou, salon « Le voyage du thé »

 

Mais pourquoi le « Mariage Frères » était présenté au Japon mais pas en Russie ?

Anna : Il y avait des tentatives de l’y installer mais, probablement, personne n’a réussi les négociations avec la gestion de l’entreprise...

Daniil : C’est donc toute une histoire – comment nous avons décidé la Maison «Mariage Frères» à nous confier son thé !

 

La suite : clic

 

 

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans les Russes racontent
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact