Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 14:35

Articles sur le même sujet : cilc

 

Aujourd’hui j’ai un jeu de quiz pour vous : «Quels sont les plats principaux de la cuisine russe ?»

Je sais par quoi on commence d’habitude l’énumération – des pirogs. N’importe quels interrogés se les rappellent, y compris les Russes. Voici par exemple un petit restaurant moscovite où tout le menu tourne autour ce sujet-là.

kulinarium 11
kulinarium 05

 

L’endroit s’appelle « Kulinarium » et sa directrice commerciale Tatiana m’a raconté comment on y comprend la cuisine russe : avant tout comme une cuisine de famille - ambiance chaleureuse, plats simples et pirogs.  

« Pas des mets pompeux !  - m’a-t-elle dit en me regardant très sérieusement. - Chez nous on trouve les plats simples et habituels, ce que presque tous les Russes savent préparer chez eux mais parfois n’ont pas de temps. En ce cas ils vont dans notre restaurant pour dîner ou acheter les plats pour apporter. »

kulinarium 13

L'ambiance du restaurant est vraiment bien sympa.


En bas à gauche :

la confiserie internationale à la « Kulinarium » - les meringues françaises, les petits fours azerbaïdjanais « Kourabié », les sotchniki russes et quelque chose de quelque part au sommet.
En bas à droite : « Un seul gâteau, pas plus ! » - un choix ... serieux ! ;)

kulinarium 12 kulinarium 03

 

« Nous sommes d’avis que nos plats doivent être simples mais bons pour le goût et pour la santé. Nous n'utilisons pas la friture, par exemple: Les conservateurs et colorants non plus - nous n’avons pas besoin de ça car nous préparons nos plats chaque jour et ne les vendons pas le jour suivant. C’est comme ce que vous cuisinez chez vous – simple, bon, sans excès. »

kulinarium 10

 Les confitures et les marinades ne sont pas seulement une partie de la décoration. Avant tout c’est une partie de l’assortiment : les produits fermiers. C’est maintenant à la mode à Moscou, bien que ce ne soient pas tous les citadins contemporains qui soient capable de manger de la crème fraîche 40 % de matières grasses, comme Tatiana m’a dit. 

 

En bas à droite ( photo du web-site du restaurant ) : Entre les autres confitures celles de pommes de sapin – j’ai oublié à demander où se trouve la ferme qui la produit. En Sibérie ? Au moins pour Moscou c’est un exotisme.  

kulinarium 07 kulinarium 16

 

D’accord, la bonne cuisine n’a pas besoin de fanfares, ni de table de Mendéléev. Quand même, faire un bon pirog – cela exige des sérieuses connaissances. J’a demandé à Tatiana, est-ce qu'il y avait des cours professionnels, où obtenait-on le grade de docteur en pirogs. Elle m’a dit que ... nulle part.  « Quant à nous, nous utilisons les anciennes recettes russes qui sont modifiées un peu par notre technologiste. » 

kulinarium 06 kulinarium 04

 

J’ai proposé de publier dans mon blog la préparation d’un pirog traditionnellement russe. Tatiana m’a regardé encore plus sérieusement et expliqué que les recettes renouvelées sont brevetées et on ne pouvait pas les réveler à tous.

kulinarium 15 

Je voulais dire qu’ils sont les radins mais Tatiana continuait : « En revanche nous avons organisé une atelier de cuisine où notre chef-cuisinier partage ses connaissances. Par exemple, il raconte comment faut-il préparer les plats pour qu'ils soient bons pour la santé. L'atelier se réalise en forme d’un jeu pour les enfants ou en forme d’une mise en équipe pour les employés des entreprises, par exemple. Ca plaît aux adultes aussi comme aux enfants. »

kulinarium_17.JPG

kulinarium 18

Photos du web-site du restaurant

 

En écoutant Tatiana j’ai pensé qu’il faudrait peut-être créer une nouvelle rubrique dans mon blog. Quelque sorte comme « Manger à Moscou ». Je l’ouvre par cet article.

Alors, le restaurant « Kulinarium » :   7, Novinskiy bd, près de Nouvel Arbat

 

Les prix

Ceux des pirogs depandent de la farce. Par exemple un pirog aux pommes de terre et champignons coûte 560 roubles/environ 13 euros par kilo. Un pirog aux saumon - 1280 roubles/29 euros par kilo. 


Autres plats, les prix pour 100 grammes :
Salade de batterave aux pommes - 45 roubles/environ 1 euro
Soupes - à partir de 70 roubles/1,6 euro
Boulettes de poulet - 79 roubles/1,8 euro
Boulettes de boeuf - 110 roubles/2,5 euros
Sirniki - 64 roubles/1,5 euro
Petits fours « Kourabié » - 70 roubles/1,6 euro
Meringues - 75 roubles/1,7 euro
Gâteaux au chocolat etc - aux alentours de 110 roubles/2,5 euros

Confiture des pommes de sapin

850 roubles/un peu plus de 19 euros par 350 grammes 
50 roubles/environs 1 euro par 30 grammes 

kulinarium 09
kulinarium 14

 

Sur les deux dernières photos : les plats auxquels les Russes sont accoutumés - « Lait d’oiseau » et sirniki. En connaissez-vous d'autres ?

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans manger à Moscou
commenter cet article

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact