Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 13:38

Русская версия находится здесь

 

Pour répondre aux questions à propos de bottes de feutre (valenki).

Alors, en russe on les appelle valenki et on les porte à l’extérieur, ce sont les chaussures pour porter en hiver. Les valenki sont très chauds mais ils n’ont pas des semelles et pour les protéger contre l’humidité on porte ces bottes avec les couvre-chaussures – les galoches en caoutchouc (clic pour voir l’image).

Valenki sont apparus en Russie en XVIIIe siècle, actuellement ils sont plus populaires dans les villages mais certains habitants de grandes villes les portent aussi. Il faut dire qu’à la deuxième moitié de XXe siècle ces chaussures ont perdu leur popularité parmi les Moscovauaites parce que le climat est devenu plus chaud et en hiver les rues de la ville sont maintenant plus mouillées qu’enneigées. 

Mais il n'y a pas longtemps, les valenki sont revenus à la mode: on a découvert qu’ils sont un très intéressant objet de design pour les créateurs de toutes les sortes et tous les âges. Pour s'assurer de ce fait je vous invite au musée de valenki à Moscou. 

bottes de feutre russes 25

Ce musée est né grâce à l’idée du directeur d’une fabrique qui produit le feutre technique. Mais il a reçu son âme vive et charmante grâce à une jeune fille qui s’appelle Elvira et qui est économiste de formation.   

 

elvira 2Elvira, pourquoi tu t’es trouvée au musée?

Avant le musée j’ai travaillé chez moi pendant 4 années: tantôt je faisait des sacs, tantôt j’écrivais des plans d'affaires... Un jour on m’a présenté à Victor Timochenko, le directeur de la fabrique de feutre technique. J’espérais de trouver un boulot. Mais le directeur m’a regardé tristement et a dit: “Tu sais, nous avons un musée mais nous n’y avons aucun employé... Veux-tu t’occuper de cela? Tu peux faire ce que tu veux, pourvu que le musée des valenki travaille!” Et j’ai dit d’accord. Mais à vrai dire avant de faire ce que je veux j’ai été obligée de faire un grand nettoyage. C’était parce qu’il y avait eu une réparation et tout était couvert de plâtre, imaginez-vous?

 

Tous ces objets étaient sous cette poussière?!!

Mais non, pas tous... La plupart des objets ont été apportés par des gens plus tard. Et, je pense que ce sont les objets les plus intéressants. Par exemple ces valenki à talons...

bottes de feutre russes 17 Les talons de ces bottes de feutre sont creux, puisque les dames mettaient ces chaussures directement par-dessus leurs souliers à talons.

Ou cet objet:

bottes de feutre russes 18C’est une histoire bizarre! À côté de notre musée il y a un magasin de produits en feutre. Un jour une vieille femme est arrivée là pour acheter les nouveaux valenki parce que ces vieux étaient troués. Rien d'étonnant parce qu’elle a porté sa vieille paire pendant 10 ans en été comme en hiver – les vieux gens portent ces chaussures toute l’année, c’est très souvent le cas. Et cette vieille femme est arrivée pour acheter les nouveaux valenki. Je me le rappelle comme si c'était hier: c’était le 18 janvier, il faisait très froid. La ville était vide, le musée était vide, le magasin était aussi vide à cause de ce froid. Une équipe d’une chaîne de télé est arrivée au magasin pour faire une émission sur les valenki qui s'enlevaient comme des petits pains par les Moscovites. Mais il n’y avait personne! Un échec, non? Et brusquement cette vieille femme arrive...

bottes de feutre russes 19

 À  gauche:

deux objets qui sont les plus vieux du musée: ces valenki ont été faits au XIXe siècle.

 

À droite: une botte mongole. 

 

Certains historiens supposent que c’étaient les Mongols qui ont appris à faire les valenki aux Russes. Mais ce n’est pas tout à fait la vérité. Les Mongols savent faire vraiment beaucoup de choses en feutre et aussi les bottes. Mais ils les cousent. Et un valenok véritable n’a aucune couture.

bottes de feutre russes 26

L’équipe était bien tombée!

Très bien tombée! Un sujet comme par un fait exprès: cette femme est venue mais il lui manquait l'argent pour acheter ce qu’elle voulait. Et à ce moment-là le directeur de la fabrique est apparu et tout simplement lui a offert les nouveaux valenki.

Et ses vieux valenki, il les a pris très délicatement entre deux doigts, me les a apporté et m’a dit: “Elvira, mettez cela au musée”. Mais moi, j’ai visité d’abord un magasin de produits ménagers et acheté un désinfectant contre tout ce qui pouvait habiter dans ces valenki. Parce qu’ils étaient si vieux! On peut dire qu’il n’y avait pas de valenki mais des morceaux de fourrure, de textile, de toile cirée etc. Bref, j’ai compris que si je ne faisais pas une désinfection, quelque chose pouvait pousser là. (Elle rit.)

 

Et cette vieille femme?

Elle ne voulait pas nous quitter, elle voulait nous embrasser sans cesse. Et cette équipe de télé était très contente. Et puis beaucoup de visiteurs m’ont dit: “Ah, ce sont exactement ces valenki que nous avons vu à la télé!”

 

Bon, et d’où sont ces valenki “de haute couture”?

D’un café voisin qui s’appelle “Le cercle particulier”. C’est vrai qu'il y a un milieu de gens créatifs: musiciens, écrivains, designers qui frequentent au café. De temps en temps on leur propose des concours: on leur donne quelques valenki pour en faire quelque chose de particulier. Les valenki conviennent bien pour la création: on peut les broder, colorier etc.

bottes de feutre russes 29 bottes de feutre russes 27
bottes de feutre russes 30 bottes de feutre russes 28

Voici d'où sont ces chef-d'œuvres qui arrivent au musée après avoir passé quelque temps au café. Et je trouve que c’est superbe! De plus un jour j’ai fait l'excursion pour les élèves du collège Fabergé qui se spécialisent en peinture sur textile. Ils ont vu nos objets et voulu créer quelques oeuvres en feutre. Je les ai aidé à acheter les valenki et maintenant ces étudiants gagnent leur vie en faisant des collections de valenki colorés. Ils utilisent des couleurs spécialles, on peut porter leurs valenki, eux-même ils les portent. Et je peux dire que c'est une belle chose!

bottes de feutre russes 33

Il vous faut faire des défilés de valenki. À propos: est-ce que les valenki sont à la mode? 

Ils sont très populaires! La demande monte toujours. Avant la fête du Nouvel An nous avons eu tout un problème: les gens ne pouvaient pas acheter des valenki. Un “père Gel” m’a téléphoné quatre fois en me demandant de lui aider à trouver quelques valenki parce qu’il ne pouvait les acheter nulle part. 

 

J’ai compris la situation avec les acheteurs de valenki. Mais qui sont vos visiteurs, qui vient aux excursions plus souvent?

Plus souvent... Les enfants je pense. Et ils s’amusent beaucoup parce qu’ici ils peuvent toucher presque tous les objets. Il y a sans doute des visiteurs adultes, parfois des étrangers. Quant aux étrangers, d’habitude ce sont ceux-là qui habitent Moscou pour le moment, par exemple les femmes et les enfants de diplomates. Voici les visiteurs dont l'apparition fait plaisir! Elles menent une vie très active, elles participent toujours aux excursions, elles apprennent toujours quelque chose ensemble avec leurs enfants. Vous savez, je propose aux enfants de broder un valenok plat. Les mères russes tentent toujours de s'enfuir au magasin pendant que leurs enfants s’occupent à broder. Et les mères étrangères brodent avec leurs enfants et avec beaucoup de plaisir. Elles sont toujours si entraînées à ce travail et c’est superbe!

Comment on fait les valenki 

bottes de feutre russes 08Une vieille

machine à carder 

bottes de feutre russes 10On gratte la laine avec un peigne.  

bas de feutre

 On met la laine  

sur un patron  

mèche à mèche  

et enchemise ce patron

pour faire un bas. 

 

bottes de feutre russes 12

On feutre ce bas, puis on

le met dans l’eau chaude 

pour ramollir la laine 

et la faire s'embrouiller. 

bottes de feutre russes 13Puis on prend ce chaud valenok et le feutre pour obtenir l’embuvage et faire la botte 

de pointure nécessaire.

   Pour avoir un valenok du 37 il faut prendre un patron de telle grande pointure.

bottes de feutre russes 14Pour donner

la forme à cette botte

on met dedans

une forme composée

de trois parties. 

 

 

Et combien d’excursions avez-vous par jour?

Maximum 6, mais c’est la limite, c’est pour la saison haute. Autrefois elle commençait pour moi au mois de novembre mais cette année elle a commencé déjà au mois d’octobre...

 

C’est difficile d’avoir 6 excursions par jour?

Oui. Je suis le seul employé du musée: le guide, la nettoyeuse, le directeur en même temps. De plus je suis aussi le consultant parce que de temps en temps on me téléphone pour poser des questions sur l’organisation de la production de valenki. En 5 ans de travail dans le musée j’ai recueilli beaucoup de contacts d’artisans, de directeurs de fabriques etc.

À droite: les valenki spatiaux. En réalité ce sont des bas en fourrure. Les cosmonautes portent des chaussures comme celles-ci pour n’avoir pas froid aux jambes. C’est une mesure nécessaire parce qu’à l’état d'apesanteur la circulation du sang fonctionne autrement que sur Terre. bottes de feutre russes 20
 bottes de feutre russes 24

 À  gauche: onoutchi - les chaussures pour porter en hiver. Une paire d'onoutchi consiste en deux carrés de tissu qui enveloppent les pieds pour conserver le chaud (portianki) et en deux sabots tressés de chanvre ou d’écorce de bouleau (en russe: lapti). 

Jusqu’au XXe siècle ces chaussures ont été très répandues parmi les paysans russes parce que les valenki coûtaient très cher. Très souvent dans une famille il n’y avait qu’une paire de valenki et on les portait chacun à son tour.

 

 

Comme vous savez tout sur les valenki, pourriez-vous expliquer comment il faut les choisir?

Comment choisir les valenki... Il vaux mieux prendre ceux qui sont faits à les mains parce que ceux-ci sont de laine naturelle. Les feutriers travaillent avec leurs mains et c’est pourquoi ils n’ajoutent pas des ingrédients chimiques. De plus les valenki doivent être durs en dessous. S’ils sont doux ils s’éliment très vite. Mais ils ne doivent pas être trop durs parce qu'en ce cas-là ils peuvent se casser. D’habitude ce sont les fabriques qui produisent ce type de valenki, parce que là ce sont les machines qui les feutrent. Bref, il vaux mieux acheter les valenki faits à les mains. C’est tout.

bottes de feutre russes 35 Pour trouver plus d'image de musée: clic 

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans les Russes racontent
commenter cet article

commentaires

isabelle cliche 14/06/2015 19:26

Superbe article ! Merci pour la découverte !

La Plume de loin 16/06/2015 16:11

De rien )

Marie 24/12/2013 14:46

Je connaissais déjà les valienki pour en avoir vu sur d'autres blogs (j'avais vu un modèle court, s'arrêtant au niveau de la cheville, avec le sigle Nike ; ce qui ne manquait pas d'humour), mais je
n'avais pas vu les galoches en caoutchouc. Le modèle avec les souris est très joli. Dommage que les vendeurs de valienki soient si loin, car avec ce modèle aux pieds, je deviendrais à coup sûr la
meilleure amie de tous les chats du quartier.
Merci Plume pour tous vos articles si intéressants. Vous êtes une parfaite ambassadrice de l'art de vivre russe. Bravo à Elvira pour son travail et pour son enthousiasme qu'elle sait si bien
communiquer.

La Plume de loin 26/12/2013 07:47



De rien. Merci pour vos commentaires. Que tous les chats de votre quartier gardent la tranquillité de ses habitants !



virjaja 27/02/2011 10:17


qu'est ce que c'est beau....moi qui adore les bottes! gros bisous. cathy


Alain 24/02/2011 06:43


Plusieurs belles histoires dans un seul article, tu nous gâtes. Merci à toi.


La Plume de loin 24/02/2011 09:35



Merci a toi aussi )))



gene 20/02/2011 21:51


un super article , très intéressant , je l'ai mis sur ma page facebook . Est ce que les valenkis coûtent cher ? bisous


La Plume de loin 21/02/2011 08:28



merci beaucoup Gene )


Dans le magasin dont on parle pendant l'interview le prix le plus bas de valenki était 800 roubles, c'est environ 20 euros. Je parle de modèles simples, sans doute les valenki faits par les
designers coûtent plus cher.


Bonne journée!



La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact