Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 14:44

Pour trouver la première partie : clic

 

Je ne sais pas si c’est vrai pour le monde entier mais en Russie la prospérité d'un endroit dépend de son attractivité pour les personnes au pouvoir. Ont-ils peut-être un regard fortement bienveillant? Par exemple, Tsaritsyno: dès que l'impératrice Catherine la Grande l'a remarqué, il a tout de suite commencé à s'améliorer

Moscou, TsaritsynoL’impératrice voulait avoir un palais fantastique et a confié sa construction à un architecte qui avait l’imagination plutôt d’un conteur que d’un ingénieur. Voici par exemple une de ses oeuvres – une église qui ressemble plutôt au palais de la Belle au bois dormant : clic

L’architecte s’appelait Vassili Bajenov et à l’époque il proposait à Catherine II un projet excentrique de reconstruction du Kremlin. L’impératrice a donné son accord mais l’affaire s’est terminée sans avoir été commencée et Catherine a appelé Bajenov au Tsaritsyno. Peut-être pour lui c’était une consolation: il est devenu le premier architecte russe auquel on a commandé un palais, autrefois on confiait des affaires pareilles seulement aux étrangers.

Tsaritsyno 03

 « La chantier, - écrivait en ce moment Catherine dans une lettre, - est une affaire diabolique: elle bouffe l'argent et plus on bâtit, plus on a l'envie de bâtir. C'est une maladie, c'est comme une dipsomanie. »

Elle aimait beaucoup construire des palais nouveaux...

Tsaritsyno 04 Tsaritsyno 05

Bajenov a commencé son travail en 1776. Son imagination a créé toute une ville dont le statut royal devait être souligné grâce à la combinaison de briques rouges et de pierres blanches qui évoquait le Kremlin.

Tsaritsyno 06
Tsaritsyno 07
Tsaritsyno 18

Ce que Bajenov a planifié au Tsaritsyno était plus que des bâtiments. Il a eu l'idée de tout un spectacle architectural qui devrait s'ouvrir au fur et à mesure de l'approche du visiteur-spectateur. Tous les édifices étaient les acteurs dans cette pièce grandiose et comme tous les acteurs du monde ils devaient être déguisés.

Par exemple ce bâtiment solide qui se trouve presque au centre de l'ensemble – ce n'est pas le palais mais une cuisine... On l'appelle « la maison de pain » car il y a cette décoration: un pain avec une salière.

Tsaritsyno 12

 On dit que Bajenov était un frères maçons et a utilisé les symboles maçonniques dans la décoration de bâtiments de Tsaritsyno.

Par exemple, on raconte qu'en regardant la maison du pain on peut voir les frères maçons pendant le repas. Les fenêtres du rez-de-chaussée présentent les hauts dossiers des chaises occupées par ceux qui sont tournés le dos au spectateur, les fenêtres du première étage sont les visages des frères qui se trouvent en face. Les détails qui sont entre ces deux rangées ressemblent aux assiettes et verres.

Tsaritsyno 11

Le projet de Bajenov a plu à l'impératrice mais elle est partie à Saint-Petersbourg et a oublié son nouveau jouet. La municipalité de Moscou a cessé de financer les travaux et pour terminer son oeuvre Bajenov a vendu sa propre maison avec tous les meubles. Le chantier menaçait de devenir éternel.

Enfin en 1784 le Trésor a assigné l'argent pour finir le palais et quelques bâtiments principaux car l'impératrice planifiait d'aller à Moscou.

Tsaritsyno 27
Tsaritsyno 19

Quand même le théâtre architectural n'était pas tout à fait terminé quand Catherine II l'a visité. En outre il est arrivée encore quelque chose - personne ne sait laquelle mais l'impératrice était mécontante, elle était simplement en colère. Elle a dit que le palais était laid, trop sombre et invivable et a démis Bajenov du projet. Son élève Matveï Kazakov devait terminer la construction selon l'ordonnance de Catherine II.

Il travaillait aussi fort que Bajenov mais l'impératrice n'avait plus d'intérêt pour cet endroit. C'est à dire avant tout qu'on ne donnait pas d'argent et la chantier s'arrêtait à chaque étape.

Tsaritsyno 10

Les pères fondateurs de Tsaritsyno :

Vassili Bajenov (à gauche) et Matveï Kazakov (à droite).

En 1796 Catherine la Grande est morte. Son héritier, l'empereur Paul qui n'aimait pas sa mère ne voulait rien savoir de ses projets à Tsaritsyno. Son fils Alexandre Ie avait ses propres problèmes et maux de tête, parmi lesquels il y avait, par exemple, l'intervention de Napoléon. Puis les empereurs russes ont presque oublié Tsaritsyno dont les bâtiments abandonnés sans la décoration intérieure tombaient peu à peu en ruine.

Tsaritsyno 15 Tsaritsyno 21

L'appartenance de Bajenov à une Loge explique peut-être pourquoi il est tombé en disgrâce.

Après la Révolution française l'impératrice russe Cathérine IIe avait peur de complots éventuels et c'est pourquoi elle craignait toutes les sociétés secrets. Elle était en colère après avoir appris que l'architecte de son palais était parmi les frères maçons.

Moscou, Tsaritsyno
Moscou, Tsaritsyno

Le site restait en cet état jusqu'aux années 60 du XIXe siècle quand tout cet endroit est devenu une partie de la ville de Moscou. A cette époque on a pensé enfin à la reconstruction de l'ensemble car il a sans doute une valeur historique.

Moscou, TsaritsynoEn 1984 Tsaritsyno a reçu le statut du musée d'Etat mais les travaux ont été terminés seulement en 2004. Maintenant ces bâtiments du gothique russe et le parc qui les entoure forment un grand espace culturel avec des expositions, concerts etc.

Quelques photos de plus: clic

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'histoire
commenter cet article

commentaires

francine 12/06/2012 08:38

bonjour, c'est vraiment très beau, et un article très intéressant; sur ma dernière photo,prise il y a deux ans, oui il y avait un orage, Mr le Premeir ministre était là, il ne nous a même pas
offert un café!!!! je ne t'oublie pas, un peu débordée je vois ça très vite bonne journée bisous

FANNY 08/06/2012 00:32

Excellent article, encore une decouverte pour moi!
A visiter si, un jour, je reviens en Russie :-))
Bisous
FANNY

La Plume de loin 08/06/2012 06:19



)) l'endroit est devenu vraiment très sympathique et le paysage est beau... à vrai dire, je ne comprends pas Catherine!


Bonne journée et bisous de Moscou!



Americano 07/06/2012 21:25

C'est curieux, c'est la premiere fois que je vois une femme qui s'entiche de quelque chose puis qui n'en veut plus.
Heureusement qu'on n'a pas les memes chez nous... quoique...
Merci pour cette belle explication

La Plume de loin 08/06/2012 06:30



Vraiment? Chez vous il n'y a pas les mêmes?



La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact