Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 15:02

Si ce n'est pas d'information utile c'est quand même une tranche de la société russe contemporaine ...

 

Ce bâtiment du XIXe abrite maintenant un théâtre qui porte le nom de Nikolay Gogol, un des « pères-fondateurs » de la littérature russe. On dirait, c’est le classique respectable en personne. Pourtant c’est la façade qui est tranquille, pas le contenu.

le Gogol Centre à MoscouAvant 1917, l’immeuble était un dépôt de machines. Il fallait donc avoir une logique révolutionnaire pour y installer un théâtre considéré comme académique. Il y est resté jusqu’en 2012 où la municipalité l’a modernisé jusqu’au Gogol Centre, « l’espace dynamique qui fait rencontrer le sentiment de liberté absolue et celui de réalité objective ...» La transformation a provoqué un scandale (la situation classique, quand même) mais ce n’est pas le sujet de ce billet. Il s’agit de ce qui est arrivé, dimanche passé, avec le hall de cet «  espace » offert pour quelqu’un encore plus dynamique.

le Gogol Centre à Moscou

charlotte 19 charlotte 18


Mais qu’est-ce qu’ils font tous ces gens ?

Ils ... charlottent !

le festival de la charlotte à Moscou

Dommage que ce verbe n’existe ni en français ni en russe car cela serait la meilleur et la plus courte définition de tout ce qui a eu lieu dans le théâtre. Bien sûr, l’évènement a eu son nom officiel – le 4eme Festival de la charlotte. Organisé par le fond « Les coeurs d’enfants » il a uni les amateurs de la tarte aux pommes. Les spécialistes de sa préparation et ceux de son engloutissement sont venus en famille pour vendre au pour acheter les charlottes au profit de la charité.

charlotte 12 charlotte 21

 

Antonin Carême, l’inventeur de la « charlotte russe », supposait à peine qu’un siècle plus tard, sa tarte aux pommes soit une des préférées en Russie. Evidemment, on a changé la recette du chef français, surtout après la révolution qui n’y a laissé que quatre ingrédients : oeufs, pommes, farine et sucre. Cette simplicité a fait de la charlotte une reine de la cuisine automnale en URSS mais il fallait attendre des années 2000 et l’apparition des « Coeurs d’enfants » pour que la tarte reçoive un rôle humanitaire.

charlotte 11 charlotte 25


Le but du fond est d'aider les enfants menacés par les pathologies cardiaques compliqués par l’absence d’argent dans leurs familles. L’organisation des Festivals de la charlotte en est un moyen efficace. Effectivement, le secret du succès est classique : une fête, plutôt familiale, soutenue par les entreprises-sponsors.

charlotte 13 charlotte 14

 

Invitez les dames et les monsieurs à présenter leurs charlottes, vendez chaque morceau pour 100 roubles (2 euros)

le festival de la charlotte à Moscou

 

ajoutez la loterie (300 roubles/6 euros pour un billet)

le festival de la charlotte à Moscou

épicez par une vente aux enchères des tartes faites par les célébrités – et voilà !

 

charlotte 22 charlotte 16

Ce n’est pas un Sotheby’s mais 10 000 roubles (200 euros) pour une charlotte c’est pas mal.

En cas où il ne s’agit pas du maître Carême, bien sûr ;)


En total, le 311 900 roubles (environ 6 240 euros) sont accumulés pour une petite fille qui a besoin d’une intervention chirurgicale dont le prix constitue 256 195 roubles (environ 5 120 euros). Ce n’est pas terrible à l’échelle mondiale mais immense pour une famille gagnant 30 000 roubles (600 euros) par mois ...

 

charlotte 10 charlotte 09

Le moment culminant du festival : le Maître de charlotte et la Reine de charlotte sont choisis

et reçoivent leurs prix pour les meilleures tartes.

 

Certains demanderaient pourquoi l’Etat ne se charge pas de ces enfants. Si ce n’est qu’un grognement, je le trouve trop en style de l’URSS. J’ai vu pas mal de personnes que la vie soviétique a habituées à tout critiquer sans rien faire. Ils transmettent ce comportement à leurs enfants qui continuent la grande affaire des parents : attendre que les autres résolvent les problèmes.

charlotte 05 charlotte 23


Il semble que ceux qui « charlottent » pensent autrement : si tu peux faire quelque chose – vas-y ! Cela ne veut pas dire que le gouvernement n’est pas responsable. Tout simplement, pour le faire bouger il faut bouger soi-même. En ce cas, pourquoi ne pas commencer par les charlottes de charité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'automne moscovite
commenter cet article

commentaires

Christian 07/10/2014 20:58

J'aime que les citoyens se prennent en charge.
J'ai bien compris qu'en Russie, il y a des petites Charlottes a vendre. C'est bien legal, ca ? Moi, je veux bien en adopterr une mais je veux voir la photo d'abord !

La Plume de loin 10/10/2014 14:07



Pour le moment, je n'ai pas entendu parler sur les sanctions contre les charlottes. Quant aux Charlottes, je t'avoue de ne pas être au courant ;)



La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact