Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 15:24

C'est dans la poésie que je trouve un petit appui quand le monde me semble devenu fou ...

 

                   Александр Городницкий

 

Неторопливо истина простая
В реке времён нащупывает брод:
Родство по крови образует стаю,
Родство по слову - создаёт народ.

Не для того ли смертных поражая
Непостижимой мудростью своей,
Бог Моисею передал скрижали,
Людей отъединяя от зверей?

А стае не нужны законы Бога, —
Она живёт заветам вопреки.
Здесь ценятся в сознании убогом
Лишь цепкий нюх да острые клыки.

Своим происхождением, не скрою,
Горжусь и я, родителей любя,
Но если слово разойдётся с кровью,
Я слово выбираю для себя.

И не отыщешь выхода иного,
Как самому себе ни прекословь, —
Родство по слову порождает слово,
Родство по крови - порождает кровь.

 

                                                  Alexander Gorodnitsky 

 

La vérité simple tâtonne lentement

Un gué dans le fleuve des temps :

Les liens du sang font une meute,

Les liens de la parole – font un peuple.

 

Est-ce que ce n’était pas pour ça,

Qu’en étonnant les mortels par sa sagesse inconcevable,

Dieu a donné les dix commandements à Moïse,

En séparant les hommes des animaux ?

 

Pourtant une meute n’a pas besoin des lois du Dieu, -

Elle vit en dépit des préceptes.

Par sa conscience indigente elle n’apprécie

Qu’un flair tenace et que des crocs tranchants.

 

Je ne cache pas qu'en aimant mes parents,

Je suis fier, moi aussi, de mon origine,

Mais si la parole est en désaccord avec le sang,

Ce que je choisis c'est la parole.

 

Et il n’y a d’autre solution,

Quelle que soit la contradiction, -

Les liens de la parole – font la parole ;

Les liens du sang font du sang.

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin
commenter cet article

commentaires

Bernie 04/03/2014 23:44

Priviet Plume,

Ce poème est très beau et c’est à mon tour de te raconter une histoire.

Il était une fois un ami de la plume de loin qui avait deux grands pères.
C’était il y a cents ans.
Le premier grand père a enfilé un pantalon rouge (comme le sang) a posé une fleur sur son fusil et est parti en chantant :
« Ils n’auront pas l’Alsace et la Lorraine ».
Le deuxième grand père a enfilé un pantalon d’une autre couleur. La couleur de l’armée Russe.
Ils sont revenus tous les deux presque entiers.
Leurs enfants furent emportés par la grande peste de 1940 tous ne survivront pas.
Le père de l’ami de la plume de loin rencontra la mère de l’ami de la plume de loin.
Ce qui ne ce serait pas produit sans ce grand chaos.
Il y a quelques années, l’ami de la plume de loin tomba malade.
Une maladie du sang très grave. Il fallait lui greffer un sang tout neuf pour le sauver.
Mais qui pouvait le lui donner ?

C’est le sang donné par une Allemande qui m’a sauvé la vie.

A méditer.

Dosvidania

Bernie

La Plume de loin 12/03/2014 13:04



Привет, Bernie !
Un grand merci de ton histoire !!! Elle est extraordinaire, elle m'a fait sentir très vivement la grandeur de la vie ... Désolée, il m'est difficile de l'expliquer en français ! Simplement -
merci de ton commentaire !

До свидания et vivent les amis, quelle que soit leur nationalité !



Sandrine 04/03/2014 22:03

Très beau poème, bravo.
Vive les Russes, qui ont gardé leur fierté d'être Russes.

La Plume de loin 12/03/2014 12:54



Vive les gens qui garde l'envie de parler et pas celle de se battre :)



Christian 04/03/2014 18:44

Tres joli poeme dont j'aime beaucoup la fin : a mediter par tous les nationallistes de tous poils.

La Plume de loin 12/03/2014 13:18



Je me demande s'il est possible d'utiliser les poils des nationalistes autrement que les politiciens le font ?..



libert 04/03/2014 17:33

et pas mal le poeme , au fait garcon ou fille ?? si fille couverte de bizoussssss , si garcon affectueuse poignée de mains A+

La Plume de loin 12/03/2014 12:44



J'avoue que je n'ai pas compris la question. Elle m'a fait penser d'un contexte qui n'a pas de rapport avec le poème mais avec cette histoire drôle : "Une affiche sur l'entrée d'une maternité : "
Aujourd'hui, en accouchant chez nous d'un enfant , vous recevez le deuxième gratuitement. " Pourtant merci pour le commentaire ))

 




Martine 04/03/2014 17:02

Bon courage en ce moment, les dirigeants sont fous et nous mettent sur une poudrière

La Plume de loin 12/03/2014 12:34



Merci Martine ! Je suppose que la situation n'est pas si grave comme les journalistes du monde la décrivent.



La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact