Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 11:47
Pas à pas Moscou perd son visage, son caractère éclectique et unique en même temps. Les bâtiments modernes, parfois pompeux, parfois standards, remplissent la ville.
L'édifice de LUKOIL, la corporation "pétrolier".
Mais à côté du béton et d’aluminium il y a encore l’architecture vive et très moscovite. Je trouve que c’était très typique pour vrai Moscou: l’imitation avec l’interprétation. Comme cette maison, par exemple, que les architectes de Chine – ils aussi – trouvent adorable et... russe :)

Mais pour les moscovites cette pagode est avant tout le plus vieux magasin du thé dans la ville. Il est ouvert maintenant pour tous les visiteurs et c’est un des exemples rares de la restauration réussie. Je vous raconterai cette histoire mais d’abord il faut dire quelques mots à propos du thé en Russie.
Les Russes aimaient prendre du thé. Et c’était presque une passion, en tout cas – un rite qui prenait beaucoup du temps et apportait beaucoup du plaisir. Au XIX siècle les gens russes de presque tous les états ne pensaient pas leur vie sans le thé. Mais en vrai dire il est arrivé en Russie seulement au XVII siècle. Et cette arrivée n’était pas instantanée et totale.

D’abord en 1638 un de tzars russes a reçu presque 50 kg du thé au cadeau. Puis le médecin de la Cour a guéris grâce au thé la maladie d’un autre tzar – et depuis ce temps on croyait le thé comme un médicament et vers la fin de XVIII siècle on le pouvait trouver librement dans... les pharmacies. Mais il n’y avait pas des connaisseurs et des amateurs du thé, on l'utilisait comme on savait et sans regarder les sortes et la qualité. C’est en ce moment-là quand les marchands Pérlovs ont commenсé leur “business”.
C’était sans doute une aventure: pour avoir le bénéfice il fallait faire le thé populaire parmi les Russes. En 1787 les Pérlovs commençaient à vendre le thé au détail dans leurs boutiques à Moscou et les Moscovites finalement se sont épris du thé.

Les Pérlovs étaient les marchands très habiles et ce pourquoi le thé dans leurs boutiques toujours était de bonne qualité et du prix abordable. Pour populariser le thé ils faisaient aussi la publicité: leurs boites au thé portaient les inscriptions comme celle-ci: “Si tu ne prends pas du thé d’où tu prends des forces?”. Naïves mais effectives.

Quand au XIX siècle les Pérlovs ont reçu la noblesse ils avaient déjà les titres de fournisseurs d’Empereur de Russie, d’Empereur d’Autriche, du roi de Roumanie, du prince De Monténégro et du Grand Duc Nassausky. Ils possédaient déjà de 88 magasins du thé en Russie et en Europe dans le nombre desquels étaient aussi 14 magasins à Moscou. L’édifice dans la photo est l'unique reste de cette empire du thé. C’était la maison ordinaire quand les Pérlovs l'ont acheté. Mais en 1896 l’empereur russe ccueillait à Moscou l’ambassadeur de Chine et les “rois du thé” ont décidé de refaire leur maison en style chinois. Et comme il y avait aussi la partie habitable, le chef de famille y a placé sa collection de la peinture et de la porcelaine chinoises. Les Moscovites ont tout de suite surnommé la maison “la boîte chinoise à bijoux”.

Après la Révolution de 1917... mais oui, vous vous avisez déjà quel était le destin de “la boîte chinoise”: on l'a nationalisé et utilisait comme la maison d’habitation avec les appartements communautaires où la quantité de pièces correspondait à la quantité de fenêtres.

Vers le début des années 1990 une de plus belles maisons de Moscou avait l’état désastreux. Mais en ce temps-là l’arrière-petite-fille de dernier Pérlov s’est adressée au maire de Moscou avec la demande de lui transmettre cette maison en location.

Elle a trouvé l’investisseur et a inspiré la restauration délicate et minutieuse de la propriété de ses ancêtres. J’ai lu que cela lui coûtait presque $4 millions. Mais elle a réussi!

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans Moscou d'art nouveau
commenter cet article

commentaires

Marie Flamande 28/09/2009 17:02


Quelle belle histoire. Je croyais que le thé en Russie datait de ses origines !! Quel dommage que la qualité n'équivaut plus à celle du thé d'autrefois. Business, business... comme dans le monde
entier à présent ;)


La Plume de loin 01/10/2009 08:07


Le thé était très préféré en Russie et il y avait quelque chose dans le genre de la cérémonie du thé "en style russe". J'en raconterai avec plaisir mais un peu plus tard. :)


Americano 21/08/2009 09:35

Pour partager notre experience, le mieux est que tu t'inscrives a ma newsletter comme je me suis inscrit a la tienne...
Amicalement

La Plume de loin 23/08/2009 05:33


Avec plaisir :)
Bonne journée!


gene 19/08/2009 22:44

magnifique bâtiment et superbe aventure.! J'aime ce Moscou là. bonne soirée

La Plume de loin 21/08/2009 06:18


Je l'aime aussi ;)
Bonne journée!!!


Jeannine poivet 19/08/2009 19:27

chère Hélène ( ou doit-on dire : Elena ?)
mes compliments pour ce passionnant article sur le thé et la maison Perlov, tellement originale.Amitiés de Bretagne.
Jeannine

La Plume de loin 21/08/2009 06:17


Merci beaucoup! :)
On doit dire Elena ou Hélène... ou Léna comme mes amis russes m'appellent :)  En russe il existe beaucoup de variations d'un prénom et presque tous sont convenables :)
Bonne journée Jeannine!


christian 19/08/2009 19:03

Tres interessante cette histoire. Ca m'evoque d'autres routes (soie...) et pour moi qui vis maintenant aux USA, tout ce qui est parvenu en Europe en provenance d'Ameriques...

La Plume de loin 21/08/2009 06:13


Je viens de penser que je ne sais presque rien sur la vie à l'Amerique :) Ici, en Russie, nous devons avoir aussi beaucoup de "préjugés" sur les Américains que les Américains ont sur nous :) Les
antipodes, que faire


La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact