Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 05:30

On nous a remis l’eau chaude, enfin!

En Russie c’est l’attraction traditionnelle d’été: on vous coupe l’eau chaude et vous pouvez user seulement l’eau froide. Chaque fois je me demande, qu’est-ce que se passe avec la canalisation d'eau chaude? Pas de réponse :) La cause officielle – les travaux prophylactiques.

Autrefois cette période d’inconfort durait pendant un mois, mais cette année l’administration de la ville a eu pitié de nous et a coupé l’eau chaude seulement pour deux semaines. Certains gens utilisent les chauffe-eaux, les autres ont pris l'habitude de prendre une douche froide.

Avez-vous quelque chose semblable en France?

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans vie quotidienne
commenter cet article

commentaires

sylvie 25/08/2009 11:09

Quand j'étais petite, il y a bien longtemps,dans les années 50, on coupait l'eau chaude en août dans mon immeuble (à Paris) pour économiser le charbon. Du coup, j'allais prendre mon bain chez ma grand-mère où on ne faisait pas ce genre d'économie !

La Plume de loin 28/08/2009 07:27


:) Chez-nous ce n'est pas un genre d'économie, je pense. Il me semble que c'est une habitude qui n'est pas commode pour nous mais qui est très commode pour les services techniques de la ville.


virjaja 22/08/2009 09:43

coucou Plume, un bisous en rentrant de vacances. j'en ai froid dans le dos...je prends des douches chaudes meme en été... gros bisous. cathy

dominique laurent 15/08/2009 00:35

En France, nous produisons notre eau chaude sanitaire grâce à un chauffe-eau et personne n'a eu l'idée d'en centraliser la production. Un temps, le chauffage était collectif partout : petit à petit, les maisons ont été équipées de chaudières individuelles (par appartement).
Personnellement, je pense que nous devrions produire nous même notre éléectricté soit par des éoliennes (pour les maisons individuelles), soit par des panneaux solaires, soit par géothermie. Et surtout, apprendre à économiser.

L'ultracentralisme de la production d'énergie me paraît une mauvaise chose et une tentation au gaspillage.

J'apprends donc avec intérêt que les moscovites (est-ce général en Russie ?) sont approvisionnés par une "eau chaude collective". Et qu'il faut se doucher à l'eau froide 15 jours par an à cause d'une trop grande centralisation de la production d'eau chaude sanitaire (ou ECS). Je saurai m'en souvenir pour argumenter.

Madeleine Maillard 13/08/2009 12:21

Bonjour,
Je pensais que tout cela avait changé !
J'ai habité Moscou de 1991 à 1994 et j'ai beaucoup aimé la Russie et Moscou. Sans doute parce que les Slaves sont très chaleureux...

La Plume de loin 18/08/2009 08:04


Bonjour! Merci beaucoup pour cette opinion chaleureuse sur les Slaves. Mais beaucoup a changé à Moscou. Il y a maintenant beaucoup de nouveaux édifices sans goût, beaucoup des œuvres
architecturales sont perdues...
Moscou change et ce n'est pas un bon changement, à mon avis.
Et vous - vous avez travaillé ici (si je peux poser cette question)?


Stéphane 11/08/2009 10:27

Ne dit-on pas de la France que c'est l'URSS qui a réussie ?
Une explication sur le système français d'aide au plus pauvres : pour ceux qui reçoivent le salaire minimum (1050 Euros/mois) ou moins, il existe plein de compensations financières pour leur permettre de mieux vivre (A.P.L., C.M.U., R.S.A., Aide Alimentaire,...). C'est un système qui est difficile à pénétrer, ou il faut être procédurier, ou bien se faire accompagner par une personne qui connaît les arcanes du système ou une O.N.G.
Mais le but ultime dans ce pays qui a un taux de natalité élevé (2,1 enfants par femme) et pas assez d'habitations et ou les prix des maisons sont élevés, est d'avoir 'une place' en H.L.M. (Habitation à Loyer Modéré). Les H.L.M. sont des organismes ni publics ni privés, au fonctionnement bizarre. les logements sont attribués par la mairie qui a alors un pouvoir sur vous, et l'ensemble de ces personnes demandantes ou comblées devient un gros potentiel électoral.
Voilà qui va de pair avec la gestion du chauffage urbain, des places en crèche, des aides aux enfants défavorisés à l'école.

Alors quel rapport avec le patrimoine?
Je pense que cette politique de redistribution des richesses a influencé l'urbanisme , en taxant fortement ceux qui ont de l'argent et qui pourront moins bien entretenir leurs biens, en mettant les jeunes couple qui débutent dans la vie en situation de dépendance morale qui va tuer tout espoir d'évolution, en créant des villes à l'urbanisme schizophrénique.
C'est un paysage que vous rencontrez maintenant partout et voici ce que vous voyez en abordant une ville en voiture : une première banlieue de pavillons identiques sans arbres et sans transport en commun et éloigné du centre-ville, une seconde banlieue constituée de 'barres' ,de tours en béton , d'immeubles sans architecture, là ou ce trouve les H.L.M. mais ou la vie en commun est difficile, une troisième zone mêlant pavillons des années 60 et petits immeubles ou s'activent les promoteurs-immobilier et enfin le centre-ville historique, zone de vie chère mais culturelle et nocturne.

Pour Paris chacune de ces zones concentriques a été remplacée par des villes ou des groupes de villes et ma ville fait partie de la seconde catégorie... Elle a d'autres avantages car située au sud de Paris, elle est proche de Versailles, de Saint-Germain-en-Laye, de Chartres et à la limite de la campagne, ce qui favorise l'évasion bucolique :D)

Bravo pour votre blog, je vous lis avec beaucoup d'intérêts.

Stéphane

La Plume de loin 18/08/2009 07:17


Merci beaucoup pour cette explication. La situation me semble triste, et à Moscou nous y avons aussi les quartiers "nouveaux" sans arbre et aussi sans l'infrastructure minimale - il n'y a pas des
écoles maternelles, des policliniques etc. C'est parce que les investeurs du secteur de la construction ne voulaient pas mettre leurs argent dans les édifices comme ceux-là et le municipalité ne
réglait pas les investeurs.
Les mass-médias russes nous disent toujours qu'il y a la baisse démographique en Russie mais qu'il y a aussi l'explosion démographique à Moscou: les gens arrivent ici pour chercher le travail et si
vous les demanderez sur leur désir le plus grand, chacun - les habitants de régions, les ouvriers de Corée et d'Arménie, les marchands de Géorgie et d'Ukraine - chacun vous dira qu'il veut rester à
Moscou pour gagner beaucoup d'argent. En résultat nous avons ici une armée de chômeurs cela va sans dire.
Ici nous avons aussi un système de compensations pour les "nécessiteux", pour les retraités et les invalides. Mais c'est une goutte d'eau dans l'océan.
Vous direz que c'est normale pour une grande ville... Moi, je n'ai rien contre les étrangers, j'ai les superbes voisins: la famille arménienne et la famille coréenne - toutes les deux très
délicates et nous nous respectons mutuellement. Le problème est dans l'absence de la régulation municipale efficace dans tous les domaines de celui de transport jusqu'à celui de logements. Et dans
le fait simple que Moscou n'est pas une ville de caoutchouc. Son augmentation c'est plus l'augmentation d'une tumeur qu'un signe de développement.

Mais je vous ai déjà assez inquiété par mes plaintes. Je demande pardon: tout cela est à cause de ces événements de derniers jours quand les Moscovites  débattent le future schéma général de
notre grande, notre pauvre ville.


La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact