Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 09:39

Avant de raconter l’histoire de comte Nikolai Sheremetev et sa belle épouse qui était aussi une serve et une actrice, il faut dire quelques mots à propos de servage en Russie.


C’était la forme de la dépendance personnelle. Les paysans appartenaient à leur noble comme les meubles ou le bétail. Mais ce n’est pas une invention russe, vous savez que l’esclavage était connue dans le monde entier.

 

En Russie le servage a été légalisé officiellement en 1649 et a duré jusque 1861 quand l’empereur Alexandr II a fait un décret qui a abolis le servage. 

Les serfs en Russie s'appelaient “les âmes” (parce que tout étaient les croyants et “avaient l’âme immortelle") ou “krepostnié” (de “krepost” – “une forteresse” et aussi un certificat de propriété). Les villages entières des serfs pouvaient appartenir à une famille de noble et les nobles pouvaient faire avec leurs serfs tout ce qu’ils voulaient. D’habitude les serfs étaient la main-d'œuvre gratuite, ils faisaient l’agricultures pour eux-même et pour leur noble et sa famille. Mais parmi d'eux il y avaient des artistes, des musiciens, des peintres de talent.

 

Le noble pouvait vendre ses serfs, les offrir à ses amis, échanger etc, il devait aussi payer pour ses serfs l'impôt à l'État. Les hommes et les femmes, étaient la propriété de noble avec toutes leurs choses et leurs enfants, mais si la vie devenait très lourde les “âmes” pouvaient chercher la justice chez de tzar. L’histoire connaît des cas quand les nobles étaient démunis de leurs droits et étaient punis pour leur cruauté.

À propos des enfants! Le servages et la noblesse étaient héréditaires. Un gentilhomme pouvait avoir une serve pour une maîtresse mais pas pour une épouse. Si la couple pareille avait des enfants (un cas fréquent) ils passaient pour des serfs et très rarement pour les gens libres. En tout cas ces bâtards ne seraient jamais égals aux enfants de noblesse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin
commenter cet article

commentaires

anne Antomarchi 10/11/2008 01:57

Bonjour comment vas tu?
Sais tu que je connais à Moscou la Princesse Cheremetev? elle est Mariée, elle a deux filles. J'ai eu accès à ses archives, l'appartement en est couvert du plancher au plafond,à Moscou. À saint Petersbourg, le Palais Cheremetev est aujourd'hui une belle salle de spectacle..j'ai eu la chance d'accompagner un grand artiste de Montréal avec deux pianistes qui ont chanté dans le Palais en 2006, lors d'un festival .. Il parait que la famille Chremetev était la seule à tutoyer le Tsar Pierre le Grand..à bientôt, Anne

La Plume de loin 10/11/2008 06:43


Bonjour, Anne! Merci, très bien.
C'est très intéressant ce que tu a écrit. Je ne savais pas que la Princesse Cheremetev est à Moscou. Et ses archives doivent être uniques dans leurs genre.
Je sais que le comte Sergei Cheremetev (le petit-fils de Nikolai Cheremetev) était le seul qui pouvait dire au tzar Nikolay II "tu" et "Niki". Quant à Pierre le Grand, il y avaient encore quelques
gens qui tutoyaient avec lui, par exemple le prince Menschikov.
Bonne journée!


La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact