Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 16:39
L’hongrois

Il reste seulement quelques mots que je veux ajouter à propos du festival des langues à Moscou: concrètement à propos de la langue hongroise.
Elle a été présentée par la Hongroise russophonne dont l’accent et la façon de prononciation des mots russes étaient touchants. J'admire toujours des étrangers qui ont des forces pour apprendre ma langue maternelle. C’est vraiment un acte de courage parce qu’elle n’est pas facile, la langue russe, j’en sais. Mais je ne savait pas que la langue hongrois est cent fois plus compliquée!
La langue hongroise n'est pas très populaire... Elle est si complexe que je ne m'étonnerai pas si j'apprends un jour que c'est la langue des extraterrestres.
 
Pensez donc: 24 cas grammaticals! Ou peut-être plus: les avis de philologues sont partagés. Et encore: les mots peuvent être si longs! La conférencierère nous a montré un mot de 42 lettres. Je pensais que les choses pareils sont possibles seulement dans allemand.
Un mot hogrois de 42 lettres!
Le plus long mot français que j'ai trouvé est "anticonstitutionnellement" - il compte 25 lettres. Ou c'est pas le comble?

En un mot, les langues sont un miracle! Je pense toujours que la langue d’un peuple est son âme, le miroir de tout son originalité. Et c’est pourquoi on ne peut pas et ne doit pas dire qu’une langue est plus riche qu'une autre ou qu’une langue est meilleur qu'une autre. Chaque fois quand je coudoie une langue étrangère c’est comme je parle avec un grand être sage et admirable et ce sentiment est magique.
Je voudrais avoir un talent aux langues étrangères comme Champollion pour apprendre plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'automne moscovite
commenter cet article

commentaires

flora 27/04/2009 01:48

Chère Plume,
J'ai découvert ton blog et j'ai commencé à le lire par le début!
Ton article sur le hongrois m'a interpellée : je suis Hongroise d'origine et je peux te dire que ce mot long présenté par la conférencière est tout à fait artificiel, il n'existe pas dans cet état, c'est seulement une illustration de la possibilité de coller des suffixes à l'infini à un mot, ce qui est vrai et existe aussi dans la langue turque.
Moscou est pour moi un très beau souvenir de jeunesse, hélas, de plus en plus lointaine: j'y ai passé un an à "Pedagoguitchesskiy institout imeni Lenina" comme étudiante en 4e année de russe, puis 6 mois à Leningrad, en 1969-70 (tu n'étais surement pas née, chère Plume...). J'ai été professeur de russe et de français en Hongrie puis en Algérie, vécu en Allemagne et en Turquie, et je vis désormais en France. Tu peux en savoir plus en visitant mon blog ci-dessous.
Quant à moi, je suivrai le tien avec grand plaisir! Je garde un grand amour pour la langue et la littérature russe et pour beaucoup de gens au grand coeur!

La Plume de loin 27/04/2009 10:16


Bonjour Flora! Merci pour ta visite. Je compris, que ce mot-là c'est l'exemple, mais il est donc étonnant! J'ai visité Hongrie une fois comme la touriste est je suis enchantée de votre pays
maternel, du Balaton et de sa nature - c'était magnifique!!! Et les gens étaient si gentils :) Je veux dire que moi aussi, j'ai un très beau souvenir sur Hongrie. Et j'admire les gens qui parlent
russe malgré qu'elle n'est pas leurs langue maternelle, c'est un grand travail, je sais.
Bonne journée Flora et à plus!


Maedes 22/04/2009 02:47

Entièrement de ton avis, chère PLume, je disais toujours à mes étudiants qu'une langue était le reflet de la philosophie d'un peuple... et que pour l'acquérir, il fallait être très modeste et comprendre la façon de penser des gens!!!!
J'adore ton français!!!!!!

La Plume de loin 25/04/2009 08:18


Ah, merci!!! Dommage que je peux écrire français mieux que parler. Avez-vous les cas pareilles parmi vos  élèves? :)


Nadine de Trans en Provence 30/10/2008 19:08

Coucou Plume de Moscou,
Je vois que tu m'as mise dans tes liens, je t'en remercie beaucoup. A mon tour, je te mets dans les miens.
Tu sais je pense qu'apprendre une langue étrangère est toujours difficile.
A partir du moment où elle n'est pas la langue maternelle. A l'école, j'ai appris l'anglais et l'italien mais comme je ne pratique pas, j'ai beaucoup perdu.
Je suis allée dans ton beau et grand pays en 1988. En plus, c'était au mois de février ! En voyage organisé : au programme Moscou et Léningrad. J'ai eu la chance de marcher sur la Neva gelée, c'était superbe mais froid et un souvenir impérissable !
A Moscou, le Kremlin, le Goum, le tombeau de Lénine et d'autres choses...
Il faisait -23°, je ne suis pas habituée à de telles températures chez moi en Provence.
Aujourd'hui, il pleut et il fait froid et la météo annonce le même temps pour plusieurs jours.
Voilà, Plume je reviendrai te voir.
Je t'embrasse de ma Provence,
Nadine
PS : J'ai lu que Nadine est un prénom d'origine russe

La Plume de loin 31/10/2008 09:40


Bonjour, Nadine! Je suis enchantée de ton blog et de Provence.
Le climat de ton pays est plus bénin, c'est vrai. J'espère que tu n'a pas pris froid pendant ta visite à Russie :)
Je doit dire que déjà pendant quelques années nous avons eu des hivers très doux, sans de forte froidure. Peut-être c'est à cause du échauffement planétaire.
Ton prénom en russe sonne comme "Nadegeda" ("g" comme dans "régime") et signifie "l'espoir". Les formes tendres sont "Naducha", "Nadegnka" ("gn" comme dans "cognac").
Je te souhaite un agréable journée et le beau temps!


LIZOTCHKA 30/10/2008 16:34

24 cas! Je me suicide!

La Plume de loin 31/10/2008 09:43


Les Hongrois-même ne sont pas sûr, peut-être, leurs cas sont plus nombreux... étonnant!


La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact