Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 09:34

Voila, il fait froid! Pas très, mais ce matin il fait 5 degrés, le soleil ne donne plus beaucoup de la chaleur, il pleut chaque jour. À un tel temps, il est si beau de garder la maison s’emmitouflant dans un plaid chaleureux et avec une tasse du sbitegne :)

Mais oui, c’est le glüvein russe. C’est le boisson au miel (pas obligatoirement alcoolisé).

Il me semble, pour la première fois il était mentionné dans le manuscrit de XII siècles. Il s’agit d’un festin où les conseillers du prince (en russe – “bojare”) se régalaient du surcuisson au miel. En XVIII-XIX siècles le sbitegne a été très populaire, surtout en hiver, parce qu’il était non seulement un boisson pour se chauffer, mais aussi un bon moyen contre le refroidissement, le rhume et la toux. On l'offrait dans les restaurants et à les gargotes et on le vendait dans les rues. Les vendeurs de sbitegne étaient nommés sbitenshiki, ils cuisinaient et portaient cette boisson dans les vaisseaux qui rappelaient des samovars. Ces vaisseaux avaient le nom sakla ou baklaga et ils avaient des vastes tubes au centre, pleines de charbons.

 

Les vendeur de sbitegne étaient si célèbres qu’on leur consacrait des vers, des chansons, des pièces et aussi des opéras. Il y a aussi de tableaux illustres, par exemple un du peintre Shedrovskij.

En fin de XIX siècles le thé devient plus populaire que le sbitegne. Maintenant les Russes préfèrent le thé. Le sbitegne on peut goûter dans les restaurants mais aussi on peut cuisiner chez-soi, c’est pourtant facile!

Une recette par exemple:

1 litre d’eau, 150 grammes du sucre, 150 grammes du miel, 2 feuilles de laurier, 5 clous de girofle, 5 batôns de cannelle, un peu de gingembres ou de cardamom. Il faut dissoudre du miel et du sucre dans l’eau, ajouter des épices et faire bouillir 10-15 min. écrémant. Ensuit il faut donner à la boisson reposer pendant 30 min. Et puis il faut le filtrer. On verse du sbitegne dans les thermos ou dans les casseroles, rechoffe et verse dans les tasses.

Pour faire le sbitegne avec du vin, il faut ajouter du vin dans la boissons prête ou prendre au lieu de l’eau (une variante plus sérieuse :)).

Il faut servir du sbitegne chaud, avec des gros craquelins, des boubliques ou des pains d'épice.

C’est tout. Et moi, je vais maintenant à acheter du miel :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans cuisine russe
commenter cet article

commentaires

Maedes 18/04/2009 16:47

Les Russes m'ont piqué ma recette ou c'est le contraire... je pensais être originale, c'est loupé!!! Par contre je ne sucre pas, juste du miel ou alors du sirop d'érable....
Passionnant cet article!

dominique03 31/10/2008 08:03

pour rire : mon article "article-22153821.htlm" est un petit reportage sur la foire médiévale qui se déroule dans une petite ville voisine de chez moi !

dominique03 31/10/2008 07:50

Intéressante recette ! Le mélange d'épices me plait beaucoup.
En France, on sert de l'"hypocras" sur les "foires médiévales" qui se déroulent en été .C'est du vin avec du miel, des épices : mais ça se consomme froid.
En Inde, c'est dans le thé noir qu'on ajoute gingembre, cannelle, cardamone, clous de girifle et safran : on sert avec du lait. J'adore ça. ça accompagne toutes les négociations et les marchandages sur les prix dans les magasins...

La Plume de loin 01/11/2008 10:27


Bonjour, Dominique! Et pourqoi l'"hypocras"? C'est de Hipoctate? Très interessant!

J'ai visité votre blog aujourd'hui, il m'a ensorcelé. Je n'ai ni du temps ni de la possibilité pour voir le monde en réalité, et les voyages à travers des articles d'Internet comme les votres - ils
sont un grand bonheur pour moi.


La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact