Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 07:02

La mairie moscovite transforme les gens en dessins.

Pas de panique, mes chers touristes !

Сe n’est pas une activité permanente de plus elle ne concerne que les personnes célèbres.Tout simplement la municipalité a réalisé un projet pour le 870e anniversaire de la ville : 7 BD dont chacune raconte un épisode biographique de tel ou tel citadin connu. La série s’appelle « Une fois à Moscou » et part d’une simple idée que la ville c’est avant tout ses habitants.

Une fois à Moscou des BD ...

Evidemment, les fonctionnaires n’ont pas tenu les crayons. Ils les ont confié aux illustrateurs réputés en Russie et ailleurs. Pour ceux qui s’y intéressent je suggère Askold Akishine : l’édition Acte Sud a publié en français son « Le Maître & Marguerite » d’après le roman de Mikhaïl Boulgakov.

A propos, cet écrivain est un des personnages de la série : une fois à Moscou il s’est installé dans un logement qui était pour lui une source de souffrances ... et d’inspiration – selon la BD (illustrateur Sacha Yegorov). De nombreuses oeuvres de Boulgakov le confirment : il connaissait parfaitement le quotidien de la ville.

Une fois à Moscou des BD ...

Son précurseur Vladimir Guiliarovski est un autre non-Moscovite de la série. A la fin du XIXe, il s’est installé dans la capitale et explorait la vie de la ville jusqu’au fond. Etant connu et respecté par les résidants des bidonvilles, il y accompagnait parfois les artistes cherchant de vraies couleurs pour leurs oeuvres. Une balade de ce genre est dans une BD (illustrateur Konstantine Komardine), l’intégralité – dans le livre de Guiliarovski « Moscou et les Moscovites ».

Finalement, cette Moscou déssinée a très peu d’habitants mais quels habitants ! Le constructeur du « Bourane », un vaisseau spatial réutilisable (illustrateur Askold Akishine) ; Iouri Nikoulin, un clown célèbre et directeur du Cirque moscovite (illustrateur Alim Vélitov) ; Maïa Plissetskaïa – le magnifique cygne du Bolchoï (illustrateur Anastassia Vassilieva) ; Lev Yachin, unique gardien tenant le prix du Ballon d’or (illustrateur Vladimir Sakhnov) et les Moscovites dont les noms sont inconnus mais qu'on n’oublie jamais car ils ont défendu Moscou en hiver de 1941 (illustrateur Alexey Yorsh).

Une fois à Moscou des BD ...
Une fois à Moscou des BD ...
Une fois à Moscou des BD ...
Une fois à Moscou des BD ...

J’entends déjà les commentaires : c’est de la propagande ! Eh oui, sans doute. Cependant c’est un bon moyen pour inciter de la curiosité. Dommage que la série est uniquement en russe.

Ce qui est encore plus important, ces BD rendent hommage aux Moscovites sans humilier personne – un style assez rare chez les propagandistes ...

Une fois à Moscou des BD ...
Une fois à Moscou des BD ...
Une fois à Moscou des BD ...

Vladimir Sakhnov et Alexey Yorsh – une séance d'autographes après une présentation de la série dans le centre moscovite des BD. Pour les collectionneurs : les livrets, on les distribuait gratuitement au cours du Jour de la ville mais il est impossible de les acheter dans les librairies. Ils sont donc une rareté maintenant :)  

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin
commenter cet article

commentaires

Marie 11/10/2017 23:03

Joyeux anniversaire Moscou, et longue vie à tes habitants !

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact