Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 11:30

Même sans les lunettes rose on a toujours quelque chose pour regarder le monde. Un moscovite par exemple – pourquoi pas ? J’ai lu que les occidentaux du XVIe l’avaient trouvé assez pratique pour les vitres ainsi que pour les lanternes, les miroirs et pour l’incrustation de n’importe quoi.

J’ai oublié de dire qu’il ne s’agit pas d’un habitant de Moscou mais du minéral.

Officiellement il s'appelle « muscovite » - « le moscovite » - et on doit ce titre scientifique aux marchands anglais, qui l’achetaient activement dans la capitale russe et le vendaient en Europe comme « muscovy glass ».        

Effectivement, vers le XVIe, à Moscou les fenêtres « muscovitées » ont été les plus remarquables. D’une part parce que le mica permettait de les faire assez grandes malgré le froid de l’hiver russe. D’autre part à cause de leur cherté ces fenêtres se trouvaient plutôt aux palais du tzar et aux demeures riches qui attiraient par eux-mêmes l’attention de l'étranger.

Vitre de Moscou
Vitre de Moscou

Kolomenskoé, les fenêtres du palais du tzar Alexeï Mikhaïlovitch Romanov. A vrai dire elles ne sont pas du muscovite mais au moins cela donne une idée du style de l'époque.

 

De plus, très souvent on colorait les morceaux minéraux en créant les vitraux éclatants – un bon moyen pour raviver la réalité en dehors et en dedans.

Pourtant quel que soit la visibilité du muscovite, ses gisements n'existaient ni dans la capitale russe ni à ses alentours. Ses feuilles chatoyant de nacre provenaient de Sibérie. Les habitants de la péninsule de Kola les employaient dès les temps les plus reculés. Les autres Russes ont utilisé le muscovite dès le XIIe siècle environ et jusqu’à XVIIIe, où le verre a commencé à le supplanter.

Moscou de nos jours regarde le monde par les fenêtres vitrées mais je me demande toujours ce qu’on pouvait voir à travers un mo/uscovite 8)

Partager cet article

Repost 0
Published by Plume de loin La Plume de loin - dans l'histoire
commenter cet article

commentaires

Marie 05/05/2016 16:50

Bonjour Lena, j'aime aussi beaucoup l'architecture, et l'adaptation de l'habitat au climat et a tous les elements environnants m'interesse grandement. J'ai ainsi observe les doubles fenetres de la region de Leningrad avec la toute petite ouverture dans la fenetre exterieure... et l'absence de volets. En France nous utilisions le mica pour faire une "vitre" sur les poeles a bois et ainsi observer le feu. Mais s'il se casse, impossible de le changer : on n'en trouve plus. (Ce clavier ne permet pas les accents ... Excuses)

eric 14/04/2016 18:42

Salut Héléne , je connaissais pas , très intéressant .....PAKA

La Plume de loin 21/04/2016 19:22

Salut Eric ! Спасибо! :)

gene 10/04/2016 22:43

Est ce qu'il y a des maisons qui en ont encore ? C'est un peu comme des vitraux , c'est très joli . bonne soirée

La Plume de loin 21/04/2016 19:26

Ah, je suis d'accord, cela devrait être joli. Pourtant il me semble qu'on n'utilise plus de mica pour les fenêtres ... Ce que je sais c'est ce que dans certains musées il y a des anciens vitraux en muscovite parmi les objets exposés. Bonne soirée !

Americano 10/04/2016 16:12

Tres interessant cet article

La Plume de loin 21/04/2016 19:26

Merci ! Хорошего вечера! ;)

La publicité que vous voyez à côté n'a aucun rapport avec mes textes. Son apparition provient de la nouvelle politique d'over-blog.

A propos du blog

Basil_de_Moscou_3.jpgDescription: je suis russe, j'habite Moscou et c'est ma ville qui est le personnage principal de mon blog. J'aimerais vous présenter un tel Moscou qui n'est pas officiel.
Contact